Evénements

© www.map-photos.com/F. Strauss

Plantations d’automne

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Plantez à l'automne
 c'est bien mieux !

 

En automne, les plantes sont en repos vĂ©gĂ©tatif
 InstallĂ©es durant cette saison en pĂ©riode de temps doux, elles se rĂ©veilleront en pleine forme au printemps !

 

« À la Sainte Catherine, tout bois prend racine » ! Cet adage nĂ© de la sagesse populaire a Ă©tĂ© quelque peu oubliĂ© ces derniĂšres annĂ©es et c'est bien dommage, car les plantes mises en terre durant la pĂ©riode de repos vĂ©gĂ©tatif (d'octobre Ă  dĂ©but mars) ont suffisamment de temps pour s'installer confortablement pour dĂ©marrer avec plus de vigueur au printemps.

 

« Octobre est le premier mois du printemps, le mois de la germination et du bourgeonnement souterrain, de l'éclosion cachée, des bourgeons qui se gonflent », appréciait au début du xxe siÚcle l'écrivain tchÚque Karel Capek dans son livre « L'Année du Jardinage ». Pour beaucoup de jardiniers, l'automne est la plus belle saison de leur jardin !

 

Les points forts de l'automne

 

© www.map-photos.com/N. & P. MioulaneOn profite encore de belles journĂ©es, il ne fait pas vraiment froid. Passer quelques heures Ă  l'extĂ©rieur, tandis que le soleil rĂ©chauffe timidement l'atmosphĂšre et que les arbres et les arbustes se parent de nouvelles couleurs, souvent flamboyantes, est un plaisir unique.

 

Comme il y aura tellement de choses à faire au printemps, n'est-ce pas le meilleur moment, de profiter de l'automne, plus calme, pour travailler au jardin, et préparer dÚs maintenant le retour des beaux jours, en accueillant de nouvelles plantes ?

 

La sĂ©cheresse n'est plus Ă  craindre, la terre se met au repos mais elle a bien emmagasinĂ© la chaleur de l'Ă©tĂ©. De frĂ©quentes bruines fines et rĂ©guliĂšres l'abreuvent et l'aĂšrent, permettant aux jeunes racines de s'y frayer facilement leur chemin. Les mauvaises herbes ont aussi pris leurs quartiers d'hiver. Elles ne viennent plus Ă  cette Ă©poque concurrencer les nouvelles plantations. Il en est de mĂȘme pour les ennemis et les maladies.

 

PlantĂ©es en automne, vos plantes se rĂ©veilleront en pleine forme au printemps : plus prĂ©coces, plus vigoureuses, plus rĂ©sistantes aux redoutables gelĂ©es printaniĂšres. Arbustes et rosiers fleuriront plus rapidement et plus abondamment. Et pour les fruitiers, vous pourrez mĂȘme gagner une annĂ©e de culture, la floraison (et donc la fructification) intervenant dĂšs la premiĂšre annĂ©e de plantation pour le sujets ĂągĂ©s de plus de trois ans.

 

La dormance, une période idéale

 

© www.map-photos.com/N. & P. MioulaneQue les plantes perdent leurs feuilles (caduques) ou se parent de verdure toute l'année (persistants), l'automne représente un peu le crépuscule du cycle annuel de la végétation.

 

À partir du dĂ©but septembre, sous l'action conjuguĂ©e de la diminution de la longueur du jour et de l'abaissement de la tempĂ©rature, le mĂ©canisme naturel de la « dormance » se met en route. C'est ce que les jardiniers appellent l'entrĂ©e en repos de vĂ©gĂ©tation. Cette pĂ©riode fait partie du cycle normal de la vie de la plante et c'est le meilleur moyen dont elle dispose pour faire face aux rigueurs du climat ou Ă  des conditions de vie dĂ©licate.

 

Une fois dormante, la plante se montre pratiquement insensible aux agressions extĂ©rieures. Elle va par consĂ©quent rĂ©sister sans problĂšme Ă  l'arrachage et Ă  la transplantation. On peut mĂȘme dire avec un brin d'anthropomorphisme qu'elle « ne se rend mĂȘme pas compte » des bouleversements dans son environnement Ă  cette pĂ©riode de l'annĂ©e.

 

Durant le repos végétatif, il ne se produit aucune concurrence entre le développement de la partie aérienne : tiges, feuilles et fleurs, et la croissance de la partie souterraine. La plante peut consacrer toute son énergie à bien mettre en place et à développer ses racines, profondément. Le systÚme racinaire reste en pleine activité tant que le thermomÚtre ne descend pas au-dessous de 0°C.

 

La dormance ne signifie pas un arrĂȘt vĂ©gĂ©tatif complet. La plante vit au ralenti. En quelque sorte, elle hiberne. Ce point est trĂšs important, car les vĂ©gĂ©taux mis en terre en automne s'installent doucement dans le sol, dĂ©veloppant lentement de nouvelles racines, sans entrer en compĂ©tition avec la pousse de la partie aĂ©rienne. Il n'y a pas de « stress », ni d'arrĂȘt brutal de la croissance. Au moment de la reprise de la vĂ©gĂ©tation au printemps, la plante se comporte « comme si rien ne s'Ă©tait passé », reprenant son dĂ©veloppement sans retard et avec une vigueur tout Ă  fait normale.

 

Si vous profitez de la période de dormance pour effectuer les plantations, les plantes vont pouvoir développer leurs premiÚres racines en prenant leur temps, sans stress lié à l'arrachage, au transport et à la mise en place à un nouvel endroit.

 

Ce sont tous ces points essentiels qui rendent les plantations d'automne incomparables et bien plus efficaces.

 

Que planter en automne ?

 

© www.map-photos.com/F. StraussLes plantations d'automne correspondent aussi et surtout, aux prĂ©fĂ©rences des vĂ©gĂ©taux eux-mĂȘmes : les fleurs bisannuelles (myosotis, pensĂ©e, pĂąquerette, giroflĂ©e), les bulbes qui fleurissent au printemps (narcisse, jacinthe, tulipe, etc.), doivent ĂȘtre plantĂ©s Ă  l'automne.

 

Cette saison est également un moment privilégié pour les vivaces, les divers arbustes d'ornement, les fruitiers y compris les arbustes à petits fruits : framboisiers, groseilliers, cassissiers, etc., les fraisiers, les grimpantes, les plantes de terre de bruyÚre, les conifÚres et les arbres à feuilles caduques, à installer dans les haies ou les massifs.

 

Les rosiers vendus à racines nues, conditionnés dans une pochette plastique ou en motte se plantent entre mi-octobre et mi-mars.

 

L'automne est aussi un excellent moment (et mĂȘme sans doute le meilleur), pour crĂ©er ou rĂ©nover la pelouse.

 

Autant de conditions privilégiées, à ne pas laisser passer


 

Le bon sens retrouvé

 

© www.map-photos.com/F. StraussPour beaucoup d'amateurs, le jardinage est devenu une activitĂ© essentiellement printaniĂšre, car Ă  cette Ă©poque l'allongement des jours et la douceur du temps nous incitent Ă  consacrer quelques heures au jardin. Toutefois, les plantes cultivĂ©es en pleine terre et vendues Ă  racines nues ne peuvent ĂȘtre plantĂ©es qu'entre octobre et mars.

 

La production de plantes en conteneurs, qui date de quelques dizaines d'annĂ©es seulement, a pris chez les pĂ©piniĂ©ristes une place prĂ©pondĂ©rante. Cette technique qui conserve aux plantes la totalitĂ© de leur systĂšme racinaire, permet mĂȘme de planter arbres, arbustes et autres, toute l'annĂ©e, mĂȘme en pleine saison de vĂ©gĂ©tation.

 

Pourtant la nature a ses rĂšgles et la meilleure saison de plantation, que vous achetiez vos vĂ©gĂ©taux Ă  racines nues, en motte ou en conteneur, reste toujours l'automne. L'adage « À la Sainte Catherine, tout bois prend racine » est une marque sĂ©culaire de bon sens !

Haut de page