Evénements

80 hectares de jardins sur les toits de Paris

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Dans une interview du 21 septembre dernier pour le Journal du Dimanche, Christophe Nadjowski, le candidat Europe Écologie Les Verts à la mairie de Paris, a indiqué que : « la nature doit trouver sa place sur les toitures, sur la voirie, sur les berges de Seine. Autant d'espaces à reconquérir. Je propose que Paris vu du ciel ressemble à une forêt. Le potentiel de végétalisation des toits est de 80 ha au-dessus de bâtiments publics ou privés, bureaux ou logements.

 

On peut y planter des arbres, toutes sortes de plantes et développer une agriculture urbaine. »

 

Dans la même interview le candidat a aussi affirmé : « Paris est une des capitales les plus denses au monde, qui a besoin d'espaces de respiration. Le ratio des espaces verts à Paris est de 2,5 m² par habitant, alors que l'Unesco préconise 10 m² par habitant. Il est donc indispensable de remettre de la nature dans la ville. La végétalisation est créatrice de bien-être. Elle joue un rôle déterminant en matière de santé, d'économies d'énergie, de continuité écologique. Elle réduit les îlots de chaleur et capte les polluants atmosphériques. Mon objectif est clair : d'ici à 2020, pas un seul Parisien ne devrait habiter à moins de cinq minutes d'un espace vert. »

 

Des propos qui donnent une belle perspective d'avenir aux jardins. Mais seront-ils suivis d'effet ?

Haut de page