Evénements

BONNE ANNÉE POUR LES ENTREPRISES DU PAYSAGE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

L'Union Nationale des Entreprises du Paysage (Unep) a récemment dévoilé les résultats économiques de la filière pour l'année 2018. Cette dernière a été marquée par de belles performances pour les entreprises du paysage, malgré un ralentissement au second semestre. En effet, la tendance annuelle à la fin du 1er semestre s'établissait à + 5,5 %, l'année finissant finalement à + 4 %. Ces bons résultats ont été portés par le dynamisme du marché des particuliers (+ 5,5 %). Le marché privé professionnel s'est également renforcé (+ 2,5 %) et le marché public, malgré un essoufflement en fin d'année, a contribué aussi à tirer les résultats du secteur vers le haut (+ 2,5 %). Ces performances n'arrivent toutefois pas à atténuer les préoccupations des chefs d'entreprises sur les difficultés de recrutement, le ralentissement confirmé dans le secteur de la construction résidentielle et plus largement le contexte socio-économique qui impacte directement leur confiance en l'avenir.

Le marché des particuliers qui représente 44 % de l'activité du secteur, a connu de belles progressions sur les deux derniers trimestres de l'année 2018 (+ 5 % au T3 et + 7 % au T4). L'activité de création dépasse désormais celle de l'entretien, avec une hausse très importante de + 9 % au dernier trimestre, lissée à + 5 % sur l'année, contre + 3,5 % pour l'entretien.

 

Malgré un début d'année en demi-teinte, le marché privé (regroupant les entreprises, acteurs de l'immobilier, syndic, HLM…) a connu une très belle progression sur les deux derniers trimestres. Avec un prix moyen des prestations et un taux de transformation des devis en hausse, ce segment a vu son chiffre d'affaires progresser de + 4,5 % sur le 3e trimestre, et même de + 6 % sur le 4e par rapport à l'année précédente.

 

Le chiffre d'affaires des marchés publics s'est dégradé de 1 % au T3 et de 1,5 % au T4, alors qu'il représentait le segment le plus prometteur au début de l'année 2018 et devançait alors le marché des particuliers. Lissé sur l'année, sa performance reste toutefois positive (+ 2,5 %) mais les perspectives s'assombrissent dans la perspective des élections municipales de 2020. Bien que les citoyens appellent de leurs vœux l'intégration et le développement du vert en ville, les collectivités ne semblent pas prendre les dispositions nécessaires pour répondre à ces attentes, sans se soucier des conséquences économiques, écologiques et sociales que ce manquement peut pourtant engendrer.

 

Les perspectives 2019 sont mitigées. Les investissements se sont accélérés avec 61 % des entreprises qui déclarent en avoir réalisé sur le second semestre (+5 % par rapport au S1). Il s'agit pour l'essentiel de matériel de production (48 %) et de transport (41 %). Toutefois, le taux d'entrepreneurs prévoyant une dégradation de leur marge augmente de 9 % au second semestre (12 % contre 3 % au S1).

Des difficultés se ressentent déjà sur l'état des carnets de commande pour le S1 2019 dont le niveau est assez faible (132 jours, contre 141 au S2 2018). D'autre part, le secteur des travaux publics, très dynamique en 2018, devrait voir son activité ralentir et impacter les résultats des entreprises du paysage fin 2019.

 

Malgré les difficultés annoncées, le secteur est toujours créateur d'emplois. Plus de la moitié (53 %) des entreprises prévoit de recruter durant le premier semestre 2019 ! En 2018, 44 % des recrutements en 2018 se sont faits sous forme de CDI et 31 % sous forme de contrats d'apprentissage ou d'alternance Il faut noter qu'un tiers des entrepreneurs ayant cherché à embaucher l'an passé n'y est pas parvenu, faute de profils correspondant à leurs attentes (+7 % sur le S2 2018).

 

N. & P. Mioulane / NewsJardinTV - Jardimiou

Haut de page