Evénements

DEMANDE D’HOMOLOGATION POUR LE VINAIGRE BLANC

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Le 18 décembre dernier, la ville de Paris et l'Institut technique de l'agriculture biologique (ITAB) ont demandé à la Commission européenne d'homologuer le vinaigre blanc (vinaigre d'alcool) pour des usages phytopharmaceutiques, notamment dans le but de désinfecter les outils de taille des végétaux.

Depuis le milieu des années 1990, la capitale mène une politique de réduction de l'utilisation des pesticides. Afin d'approfondir cet engagement, les adjoints à la Maire Anne Hidalgo : Pénélope Komitès, en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité et Bernard Jomier en charge de la santé, souhaitent que soit officiellement autorisé l'usage du vinaigre blanc pour désinfecter les outils horticoles. Ils considèrent que ce produit constitue une alternative écologique à des substances plus toxiques pour l'environnement et pour la santé des professionnels.

Cette méthode a été testée avec succès en 2013 par les services de la Ville. Il ne manque aujourd'hui plus que l'autorisation de la Commission européenne pour en généraliser l'usage à l'ensemble des outils des jardiniers et bûcherons de Paris. La ville va lancer en 2015 les travaux pour un nouveau plan Biodiversité qui confirmera son engagement sur le chemin du « zéro phyto ».

Les élus écologistes ont affirmé : « Puissant, écologique et très bon marché, le vinaigre blanc répond à un engagement résolument volontariste en matière de santé environnementale. En adoptant ce type de produits pour procéder au nettoyage des outils horticoles, Paris réduira l'exposition des Parisiennes et des Parisiens aux produits toxiques ».

Reste à savoir quels produits toxiques utilisés pour le nettoyage des outils pouvaient bien menacer la santé des habitants de la capitale et si le vinaigre blanc assure une désinfection réellement efficace des outils, notamment quant aux risques de transmission des maladies à virus. À suivre…

Haut de page