Evénements

DES ESPÈCES INVASIVES OFFICIALISÉES PAR L’EUROPE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Après deux ans de réflexions et de tractations, la commission européenne a publié le 13 juillet dernier une liste des espèces invasives à combattre (leur coût économique est estimé à 12 Md€). Les 27 états membres vont devoir agir pour empêcher l'importation, la vente, la culture, la reproduction  de 37 espèces dont 14 végétales (22 sont présentes en France).

Comment faire appliquer une telle loi qui demande : « la détection et l'éradication rapide »  des espèces visées,  alors que certains végétaux sont déjà largement implantés et profitent de l'activité humaine pour proliférer. Comment lutter contre une dissémination qui a pour vecteurs l'eau, le vent,  les oiseaux,  les animaux, les roues des voitures ?  Quelles solutions à l'échelle d'un paysage ?

Les seuls endroits où il parait encore possible d'agir pour protéger la biodiversité, sont les jardins.

Tout ne s'inscrit pourtant pas dans le meilleur des mondes et c'est ainsi que la Hongrie a réussi à ce que le robinier faux-acacia ne soit pas inscrit sur la liste car il s'agit d'une importante espèce sylvicole et mellifère dans ce pays. Mais le plus étonnant (voire scandaleux), c'est que la renouée du Japon (Reynoutria japonica) a aussi été épargnée car plusieurs États membres ont fait observer que la plante était déjà si largement implantée qu'il était inutile de se fixer des objectifs ruineux, voire impossibles. Donc on baisse les bras devant l'une des pires pestes végétales qui soit !

Notez enfin que les États membres se sont limités aux seules espèces menaçant la biodiversité. Résultat, l'ambroisie à feuilles d'armoise (Ambrosia artemisiifolia) et la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) responsables de redoutables allergies, ne figurent pas sur la liste, de même que le moustique tigre  (Aedes albopictus), vecteur de la dengue, du chikungunya et du virus Zika .

Les végétaux listés par la CE sont : Baccharis halimifolia (séneçon en arbre), Cabomba caroliniana (ondine de Caroline), Eichhornia crassipes (jacinthe d'eau), Heracleum persicum (berce de Perse), Heracleum sosnowskyi (berce de Sosnowski), Hydrocotyle ranunculoides (hydrocotyle fausse-renoncule), Lagarosiphon major (grand lagarosiphon), Ludwigia grandiflora (jussie à grandes fleurs), Ludwigia peploides (jussie rampante), Lysichiton americanus (faux arum), Myriophyllum aquaticum (myriophylle du Brésil), Parthenium hysterophorus (grande camomille),  Persicaria perfoliata (renouée perfoliée), Pueraria montana (kudzu).

Pour voir la liste complète (avec les espèces animales ) : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/?qid=1468477158043&uri=CELEX:32016R1141

 

En illustration : Ludwigia grandiflora. ©www.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Haut de page