Evénements

GAMM VERT LANCE LA PHARMACIE DES PLANTES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Le 31 mars dernier, Gamm vert, filiale du groupe coopératif InVivo, a annoncé son intention de tester à partir de l'été prochain, la vente au comptoir pour les produits phytosanitaires, y compris ceux autorisés en agriculture biologique. Cette décision s'inscrit dans la perspective de l'interdiction programmée des antiparasitaires de synthèse dans les jardins.

Pour Jean-Pierre Dassieu, directeur général de Gamm vert, ce mode de commercialisation innovant s'inspire de celui de la pharmacie. Il a pour but de faire bénéficier le client des conseils d'un vendeur spécialement formé.

Rappelons que la loi Labbé prévoit pour 2020 l'interdiction des pesticides dans les espaces verts et de fleurissement et, à partir de 2022, dans les jardins des particuliers (hors lutte obligatoire contre les organismes nuisibles).

Il n'est pas évident de réussir la transition vers les produits « bio » car les solutions alternatives aux pesticides, qualifiées globalement de « biocontrôle », présentent généralement une faible efficacité curative. Il ne faut pas que la nouvelle législation se traduise par une déception des jardiniers amateurs qui ont pour habitude de traiter les problèmes phytosanitaires après leur apparition et non de manière préventive.

Les tests de vente assistée se dérouleront dans une vingtaine de magasins afin d'obtenir une évaluation fiable à la fin de l'année. Selon Jean-Pierre Dassieu, il est probable que la nouvelle loi entraîne une réduction de 20 à 30 % du nombre de références en matière de produits phytosanitaires destinés aux jardiniers amateurs.

Haut de page