Evénements

LA FRANCE, PREMIER EXPORTATEUR MONDIAL DE SEMENCES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Selon un communiqué du GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants) en date du 16 janvier dernier, la France reste le leader mondial des exportations de semences de grandes cultures, avec une hausse des exportations de 3,1 % pour un total de 1 617 M€, couvrant 150 pays. L'Hexagone se place devant les USA et l'Allemagne. Atteignant 951 M€ (+5,6 %), le solde de la balance commerciale des semences et plants atteint un nouveau record, les importations restant stables à 666 M€. La hausse des prix des semences à l'exportation bénéficie à la majorité des groupes d'espèces.

La progression du solde de la balance commerciale est principalement due aux semences oléagineuses qui dégagent un excédent de 237 M€ (+ 25 %), grâce à un nouveau record à l'exportation avec 313 M€ (+ 5 %) et à une baisse de 29 % des importations (76 M€).

Les semences potagères affichent aussi un solde record de 282 M€, grâce à des exportations en hausse de 11 % (462 M€).

Côté plants, la filière pomme de terre maintient une progression sensible des exportations (+ 9 %) qui permet de dégager un excédent commercial de 58 M€ (+ 3,5 %).

Toutefois, et pour la seconde année consécutive, le solde de la balance commerciale de la France avec ses partenaires européens affiche une tendance baissière (-4,6 %) due à des importations en progression de 14 % (439 M€) que ne compensent pas la hausse de 2 % des exportations à 1 128 M€. La part de l'UE sur le total des exportations se stabilise à 70 %. L'Allemagne reste le premier partenaire à l'export avec 219 M€, suivie par l'Espagne (184 M€), l'Italie (150 M€) et les Pays-Bas (109 M€).

Le bilan des échanges de la France avec ses partenaires de l'Est (Bulgarie, Croatie, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie) reste bénéficiaire. En 2016/17, le solde de la balance commerciale a connu une hausse modérée (+ 2 %) pour atteindre 191 M€ grâce à une baisse des importations de 16 % (44 M€), mais on note un léger recul des exportations (235 M€).

Le solde excédentaire des échanges de la France avec les pays tiers atteint un nouveau record (330 M€), soit une progression de 30 %. Cette situation résulte d'une baisse des importations de 23 % à 158 M€ et d'une hausse des exportations de 6 % à 488 M€. En deux ans, la France a rétabli sur la CEI Occidentale le niveau de ses exportations de 2012/2013 tout en réalisant une baisse sensible des importations en provenance des États-Unis (- 31 % ) et d'Amérique Latine (- 24 %).

Le solde de la balance commerciale avec les pays du Proche et Moyen Orient retrouve un niveau de croissance exceptionnel (+ 36 %) atteignant la somme record de 52 M€.

www.gnis.fr

Haut de page