Evénements

LA SÉCURITÉ DU GLYPHOSATE CONFIRMÉE OFFICIELLEMENT

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

©photo : ww.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Dans son rapport d'évaluation du Glyphosate publié le 12 novembre dernier, l'EFSA (European Food Safety Authority) a confirmé que ce désherbant n'est pas cancérogène, mutagène ou reprotoxique. Ce rapport d'experts, qui constitue le document scientifique le plus complet sur l'évaluation du risque du Glyphosate, a notamment pris en compte les travaux récents du CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer). Après cette étape clé, le processus décennal habituel de réévaluation de la substance active se poursuit désormais au sein de la Commission européenne.

 

Dans le cadre de la procédure européenne de réévaluation décennale du Glyphosate, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a rendu son rapport final. Il confirme le résultat de précédentes évaluations scientifiques de risque, concluant que le désherbant Glyphosate ne produit aucun effet toxique sur la fertilité, la reproduction ou le développement embryonnaire. L'EFSA note également que : « les données disponibles ne conduisent pas à classer le Glyphosate vis-à-vis du risque cancérogène. »

 

L'EFSA est arrivée à ces conclusions après avoir examiné un ensemble très complet d'études et de données concernant le Glyphosate. Les conclusions de l'EFSA soulignent le poids des preuves disponibles, déclarant qu'il existe une base de données « exceptionnellement fournie » sur le Glyphosate et que : « l'évaluation toxicologique adoptée par l'État membre rapporteur et approuvée par des pairs au cours du processus, se base bien sur une multitude d'études validées plutôt que sur une seule étude clé pour chacun des critères. »

 

Comme prévu, l'évaluation menée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a été entièrement prise en compte dans ce rapport final de l'EFSA qui est donc, à ce jour, le document scientifique le plus complet sur l'évaluation du risque du Glyphosate.

 

La procédure scientifique d'évaluation étant terminée, la phase administrative se poursuit désormais au sein de la Commission européenne qui formulera, sur la base des conclusions de l'EFSA, une proposition en faveur ou non de la ré-approbation de la substance active Glyphosate. Cette proposition sera soumise au vote des représentants des 28 États membres au Comité permanent des végétaux, des animaux, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux (CPCASA), au cours des prochains mois.

(Texte communiqué par la Plateforme Glyphosate France qui regroupe sept entreprises commercialisant en France des préparations phytopharmaceutiques à base de Glyphosate : Adama France, Arysta Lifesciences, Dow AgroSciences, FMC France (Cheminova Agro France), Monsanto, Nufarm et Syngenta France.)

www.glyphosateeu.fr

 

©photo : ww.map-photos.com – N. & P. Mioulane

Haut de page