Evénements

LA TENDANÇOLOGIE DU BARBECUE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Campingaz a fait réaliser par OpinionWay sur Internet les 19 et 20 février derniers, une étude quantitative concernant le barbecue, auprès d'un échantillon national représentatif de 1 055 individus âgés de 18 ans et plus. En voici les principaux résultats :
75 % de l'échantillon affirme ressentir une forte envie de barbecue au printemps ! C'est la saison où l'on ressent un besoin de « retrouver le contact » avec la nature mais aussi des moments « authentiques » que constitue la cuisine au barbecue entre amis. Le besoin de plein air se conjugue avec l'envie de convivialité.
Pour le sociologue Ronan Chastellier la modernité fait oublier le moment de partage que constitue le repas. Snack Box, timbales, hamburgers, cups... sont des substituts qui reflètent une dynamique « accélératoire » de l'alimentaire. Ce sont aussi des pratiques qui, d'une certaine manière, disent « non » à la vie. Avec le barbecue, nos contemporains se « désynchronisent », se « désintoxiquent », tout en renouant avec les bonheurs de la commensalité, le comensal étant la personne avec laquelle on partage ordinairement le repas, qu'elle appartienne au cercle de la famille ou de notre entourage proche.
Les repas « outdoor » favorisent une « sociabilité de plein air », avec un partage d'authenticité et une pulsion expressive plus intense qu'en milieu « fermé », les repas en intérieur étant réputés d'expression plus contrôlée, plus formelle.

71 % des Franc?ais possèdent un barbecue. Cette tendance s'inscrit, comme on dit aux États-unis dans l'idéologie du « neighborhood », l'envie de redécouvrir les « petits paradis » de la proximité, une nouvelle attention aux autres avec des communautés réduites où chacun se connaît et personne ne se tient hors de portée de voix.

Pour 46 % des Franc?ais, le barbecue permet de prendre un repas plus décontracté. C'est l'occasion d'affirmer la vitalité du groupe. Il permet d'exprimer une « sur – sociabilité » et une accentuation des comportements, autrement dit des momentsd'authenticité qui génèrent chaleur et joie.

Si 36% des Franc?ais apprécient le retour aux valeurs simples qu'incarne le barbecue, ils en refusent les désagréments ! Une personne sur deux rêve d'un barbecue qui se nettoie facilement et 42 % plébiscitent un barbecue « à tout faire » qui facilite au maximum la vie de chacun et puisse être utilisé autant par les femmes que par les hommes. Le barbecue d'aujourd'hui doit être « naturel – glam », avec une attention toute particulière sur les petits détails : nettoyage facile, allumage rapide, possibilité de cuisiner toutes sortes de plats, cuisson homogène, et présentation élégante..

Pour voir les détails chiffrés de l'étude cliquer ici…resultatsObservatoireCampingazOpinionWay_Fev2014

Haut de page