Evénements

Le bon business des jardins britanniques

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

© Photo : www.map-photos.com - Clive Nichols

Une récente étude diligentée par VisitBritain, l'agence nationale de promotion du tourisme britannique, fait apparaître que les touristes internationaux dépensent 7,8 milliards de £ (9,06 Md€) dans les parcs et jardins de Grande-Bretagne et que le jeune public est particulièrement fervent de ce type de tourisme.

 

Un tiers (11,1 millions) des 31 millions de touristes étrangers qui se rendent en Grande-Bretagne chaque année visite au moins un parc ou un jardin au cours de leur séjour. La tranche d'âge des 25-34 ans représente 2,4 millions de visites contre 2,1 millions pour les 35-44 ans, 1,4 million pour les 55-64 ans et 750 000 par les plus de 65 ans. Dans l'ensemble, 41 % des visiteurs âgés de moins de 35 ans visitent un parc ou un jardin contre 33 % pour les plus de 35 ans.

 

Selon les derniers chiffres, le tourisme jardin compte parmi les activités les plus populaires auprès de l'ensemble des touristes étrangers en Grande-Bretagne. Avec 36 %, elle arrive juste après les sorties au restaurant ou dans les pubs et le shopping. Lors d'un séjour en Grande-Bretagne, les visiteurs sont plus susceptibles de passer du temps dans un jardin que dans un musée, une demeure historique ou une galerie d'art.

 

Plus de la moitié des visiteurs « loisirs » (54 %) explore les espaces verts, preuve d'une sensibilité croissante pour les paysages et les jardins. Il s'agit d'une activité dont les visiteurs entendent profiter quelle que soit leur tranche d'âge.

 

Sans surprise, l'été représente la période la plus prisée pour visiter les jardins avec 4 millions de visiteurs de juin à septembre et 1,6 million de personnes pour le premier trimestre.

 

Les Américains sont plus nombreux avec 1,23 million de visites de parcs et jardins et une dépense d'environ 1,1 milliard de £ (1,3 Md€). Mais avec 1,2 million de visites, les Français apprécient les parcs et les jardins britanniques plus que toute autre nationalité européenne. Mais avec 406 millions de £ (471,7 M€), ils dépensent près de trois fois moins que les Américains et nettement moins que les quelque 1,15 million d'Allemands qui ont acheté pour 629 millions de £ (730,8 m€).

 

La durée de séjour et la propension à visiter un jardin livrent aussi des résultats intéressants. La majorité des visites de jardins est le fait de personnes qui séjournent en Grande-Bretagne entre un et trois jours. Mais, la probabilité de visiter un jardin augmente avec la durée de séjour, jusqu'à atteindre 56 % pour une visite de 15 nuits et plus. Si l'on considère les marchés BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), les Brésiliens (61 %), les Russes (51 %) et les Chinois (45 %) sont ceux qui montrent la plus forte propension à visiter un jardin et parallèlement un intérêt croissant pour le tourisme en Grande-Bretagne.

 

Une autre étude réalisée début 2013 par Ipsos MORI pour VisitBritain a confirmé que les parcs, les jardins et les beautés naturelles de la Grande-Bretagne constituaient un ensemble d'attraits touristiques majeurs dont les visiteurs entendent profiter. Des résultats dont la France, premier pays touristique du monde aurait tout intérêt à prendre en compte pour valoriser encore plus ses jardins comme un patrimoine touristique potentiel des plus performants.

 

En illustration : Bodnant gardens au Pays-de-Galles, un des jardins britanniques les plus visités.

Haut de page