Evénements

Le commerce spécialisé en décembre

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Selon le panel décembre 2013 de Procos (Fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé), la fin d'année s'est avérée délicate pour le commerce de détail spécialisé, avec une activité à - 2,8 %, soit un cumul sur douze mois à - 0,9 %.

Rappelons que l'enquête de panel mensuel de Procos interroge 50 enseignes sur leurs performances dans 50 pôles de référence, situés dans 15 agglomérations.

Cette baisse se réfère à un historique déjà défavorable puisque le mois de décembre 2012 avait fini à - 3,5 %. Toutefois, les décalages calendaires ont pu jouer. Ainsi, le mois de décembre 2013 comptait un samedi de moins qu'en 2012 (4 en 2013 contre 5 en 2012).

Les conditions climatiques favorables (le mois de décembre s'est avéré doux, peu pluvieux et très ensoleillé) sont également en cause, en ayant retardé le lancement des collections d'hiver dans l'équipement de la personne.

Enfin, la baisse du budget des ménages consacré à leurs achats de Noël (de l'ordre de - 7 %), tout comme l'augmentation des ventes sur Internet (en hausse de + 14 %, par rapport à Noël 2012), ont aussi pesé sur l'activité.

La baisse d'activité impacte toutes les catégories. Les moyennes surfaces de périphérie finissent le mois à - 4,1 %. Les boutiques résistent un peu mieux : celles situées dans un centre commercial urbain finissent à - 2,9 %, celles des centres commerciaux de périphérie à - 2,2 %, les magasins sur rue en centre-ville à - 1,7 %.

Tous les secteurs d'activités sont affectés. Même les segments de marché traditionnellement dopés par les fêtes de fin d'année : jouet, animalerie, petit électroménager, parfumerie, alimentation spécialisée… sont à la peine.

Sur le moyen terme, le commerce spécialisé n'a toujours pas rattrapé ses niveaux d'activités d'avant la crise de 2009.

www.procos.org

 

Haut de page