Evénements

LES VILLES VERTES DE PLUS EN PLUS CONNECTÉES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

L'observatoire Unep-Hortis des villes vertes a publié tout récemment les résultats de sa nouvelle enquête. Elle fait apparaître une tendance vers le jardin 2.0, la  dimension « connectée" des jardins, devenant progressivement incontournable. Les villes se servent de la technologie pour gérer et promouvoir leur patrimoine végétal et améliorer leur attractivité. Les bornes interactives et les animations pédagogiques permettent d'associer plus fortement les citoyens aux jardins de leur quartier. Les nouvelles technologies constituent l'avenir pour moderniser les jardins botaniques traditionnels, et tirer parti de leur double fonction qui sont l'éducation et le partage. Le jardin 2.0 intègre également un profil écologique favorable, les objets connectés permettant un diagnostic hydrique ce qui optimise l'arrosage des végétaux, favorise le suivi et gère la programmation à distance.

Dans le même mouvement, les villes ont saisi l'importance de soutenir les projets de jardins partagés initiés par les habitants. Elles aident à leur mise en place, à l'entretien mais aussi à l'animation. »

Pour voir l'infographie et accéder à toutes les enquêtes de l'Observatoire Unep-Hortis : www.observatoirevillesvertes.fr

 

En illustration :

Montpellier introduit le digital dans ses parcs et jardins (ici le Jardin des plantes)

Haut de page