Evénements

MENACES SUR L’HERBE AUX ÉCOUVILLONS

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Depuis la publication le 12 juillet par la Commission européenne, du Règlement d'exécution 2017/1263 qui ajoute une douzaine de noms à la liste des « espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l'Union », plusieurs plantes couramment cultivées dans les jardins sont dans le collimateur des autorités. Le règlement européen UE 1143/2014 interdit en effet la production, l'utilisation et le commerce de certaines de ces plantes exotiques envahissantes sur le territoire de l'Union. Dans le but de trouver des solutions satisfaisantes pour tous les acteurs, l'interprofession Val'hor a mis en place depuis 2015 le « Code de conduite professionnel relatif aux plantes exotiques envahissantes. » ; http://www.codeplantesenvahissantes.fr/

Ce dernier, mis à jour en octobre dernier, compte désormais 70 plantes, dont 26 espèces réglementées. 400 entreprises de la production, du commerce ou du paysage se sont d'ores et déjà engagées volontairement à respecter les interdictions et les recommandations d'utilisation formulées au sein du Code de conduite.

Dans ce contexte, Val'hor a tout récemment attiré l'attention sur le cas de la graminée Pennisetum setaceum (herbe aux écouvillons) qui figure désormais parmi les espèces interdites par le règlement UE 1143/2014. Il s'agit d'une plante commercialisée en grand nombre, mais dont la  dénomination botanique est en pleine révision par les scientifiques. La recommandation est donc d'utiliser le nouveau genre Cenchrus pour certains cultivars populaires et non invasifs tels : ‘Cherry Sparkler', ‘Emerald Elf', ‘Fireworks', Ivory Fountain',  ‘Rubrum' et ‘Skyrocket'

Pour tout connaître en détail : http://www.valhor.fr/fileadmin/PEE/PDF/VAL_HOR_PEE_10.2017_Note_Pennisetum_setaceum.pdf

 

En illustration : Pennisetum setaceum (Cenchrus setaceus) ‘Foreworks'. ©N. & P. Mioulane/NewsJardinTV

Haut de page