Evénements

OBJECTIF ZÉRO PESTICIDE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Le 14 février dernier, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement a annoncé de nouvelles mesures en vie d'atteindre le « zéro pesticide. » Elle a affirmé que : « Grâce aux mesures de la loi de Transition énergétique et de la loi de protection de la Biodiversité, engagées, la France enregistrait pour la première fois une baisse de 14 % des pesticides utilisés par les collectivités et les jardiniers amateurs ». Sachant que les conditions climatiques de 2016 n'étaient pas du tout propices à l'usage de produits phytosanitaires, il y a un effet de récupération certain dans les propos de la ministre.

Une campagne d'information : « Zéro pesticide, c'est mille fois mieux pour ma santé et pour notre planète » menée par le ministère est actuellement diffusée dans la presse quotidienne régionale.

La ministre a également annoncé le lancement d'une consultation du public pour la mise en œuvre d'une mesure de la loi biodiversité : interdiction des produits phytopharmaceutiques contenant des néonicotinoïdes et des semences traitées avec ces produits à partir du 1er septembre 2018. Il s'agit des insecticides les plus utilisés dans le monde. Côté jardin d'amateur, cela concerne le dernier insecticide systémique encore homologué : l'acétamipride.

Notez que le 10 février dernier, la Commission européenne s'est donné un délai supplémentaire de 3 ans pour réexaminer et conclure sur la sécurité de l'imidaclopride, ce qu'a déploré la ministre.

Pour accompagner les communes dans la transition vers le zéro pesticide, le ministère a publié un guide (intéressant) que vous pouvez consulter ici :

 

Haut de page