Evénements

OPÉRATION SAUVETAGE POUR LE MONDE VÉGÉTAL

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Mercredi 8 juillet dernier, la célèbre Smithsonian Institution (organisme de recherche scientifique américain) a lancé officiellement l'ambitieux projet Global « Genome Initiative » consistant à recueillir des échantillons de la moitié des plantes de la planète. Le but est de sauver leur génome de la sixième extinction de masse qui, selon nombre d'experts, menace actuellement notre planète. Selon certains scientifiques, le processus d'extinction des espèces serait 100 fois plus rapide aujourd'hui que lors de la précédente extinction il y a 66 millions d'années !
D'ici deux ans, le génome de la moitié des plantes connues devrait être séquencé. Pour ce faire, des tissus végétaux seront collectés et stockés dans des centres spécialement aménagés. La difficulté consiste à refroidir les échantillons, car l'ADN commence à se dégrader trois minutes seulement après la mort de l'organisme. 25 centres de stockage par le froid situés sur tous les continents (excepté l'Antarctique) participent au projet. Celui de la Smithsonian Institution peut accueillir plus de 4 millions d'échantillons.
Cette tâche considérable sera possible dans des délais aussi courts grâce aux jardins botaniques qui conservent déjà une grande partie de la diversité végétale.
Disposer des signatures génétiques de toutes les espèces importantes des écosystèmes permettra de suivre en temps réel l'impact du changement climatique sur les milieux vivants. Par ailleurs, disposer du génome des végétaux est devenu essentiel pour faire progresser la médecine et les sciences. Or, seul 1 % des génomes connus a déjà été séquencé et moins de 20 % des plantes ont été documentées.

En illustration : le siège de la Smithsonian Institution à Washington D

Haut de page