Evénements

OPÉRATION SAUVETAGE POUR LES BUIS !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Plante de tout premier intérêt ornemental pour les jardins, les balcons et les terrasses, le buis (Buxus sempervirens) est aujourd'hui gravement menacé par la pyrale du buis (Cydalyma perspectalis) et par deux maladies spécifiques du dépérissement : Cylindrocladium buxicola et Volutella buxi. Pour lutter contre ces problématiques majeures, l'opération « SaveBuxus » vient d'être lancée. Il s'agit d'un programme national destiné à mettre au point et à évaluer des solutions de bio-contrôle. Il réunit Plante et Cité, Astredhor, Val'hor, Onema, France Agrimer, l'Inra et l'entreprise néerlandaise Koppert, actuellement l'unique partenaire privé du programme.

Originaire d'Asie orientale, la pyrale du buis ne cesse sa progression et les maladies du dépérissement sont à l'origine, en France, d'un déclin massif des buis depuis la fin des années 2000.

La combinaison de ces deux problèmes émergents constitue un cas unique. Les professionnels des espaces verts et les producteurs peuvent témoigner de l'extraordinaire virulence, en particulier au cours de l'été passé. Les mesures de gestion actuelles sont souvent insuffisantes pour lutter durablement et le plus écologiquement possible contre ce ravageur et ces pathogènes. Toutefois, certaines solutions biologiques encore peu étudiées constituent de réelles pistes pour lutter efficacement contre ces bioagresseurs.

Le programme « SaveBuxus » vient d'être lancé avec des travaux de recherche appliquée et des expérimentations qui seront mises en œuvre par les stations expérimentales de l'Astredhor (GIE Fleurs et Plante du Sud-Ouest, Arexhor Seine-Manche, Arexhor Grand-Est, Arexhor Centre), l'Unité expérimentale Entomologie et Forêt Méditerranéenne de l'Inra Paca (équipes d'Avignon et du laboratoire Bio-contrôle d'Antibes) et Koppert France, spécialiste du bio-contrôle, qui met les compétences de son département recherche et développement au service du programme « SaveBuxus ».

Piégeage phéromonal, agents entomopathogènes et parasitoïdes, mesures préventives et prophylaxie, résistance variétale, traitements alternatifs… Toutes les pistes sont explorées pour apporter au plus tôt des réponses efficaces. Les premiers résultats seront diffusés fin 2014.

www.biocontrole.fr

Haut de page