Evénements

PAS DE BREXIT POUR LA FLORENTAISE !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

En 2005, Florentaise a installĂ© chez son partenaire Westland en Irlande du Nord, trois extrudeurs Ă  deux vis-co-rotatives (Bivis), permettant de dĂ©fibrer des plaquettes de bois pour fabriquer de l'Hortifibre®. En juin dernier, suite Ă  une demande croissante de cette matière première, Florentaise a installĂ© trois nouvelles Bivis Ă  Ellesmere Port près de Liverpool. Une opĂ©ration d'un coĂ»t supĂ©rieur Ă  5 M€, mais avec en perspective une production estimĂ©e Ă  450 000 m3 d'Hortifibre® par an. Du coup, l'entreprise de Saint-Mars du DĂ©sert (44) fabrique aujourd'hui plus de 900 000 m3 de fibre de bois au Royaume-Uni.

On compte dĂ©sormais 6 usines Florentaise dans le monde (Inde, Chine, USA, Estonie, Royaume-Uni, Irlande) et 9 en France. Grâce Ă  ce maillage mondial, Florentaise estime que son volume Ă  l'export devrait reprĂ©senter plus que son volume français d'ici 2018 et revendique dĂ©sormais le titre de FMN (firme multinationale). Outre ses investissements en R & D de 750 000 € par an sur les 5 dernières annĂ©es, Florentaise engage en moyenne tous les ans, 2,5 M€ pour ses usines.

Rappelons que l'Hortifibre® est une fibre de bois brevetée fabriquée à partir de plaquettes de résineux certifiées PEFC. Elle est 100% renouvelable et possède le bilan carbone le plus faible de toutes les matières premières non compressées utilisées dans les terreaux. Cette fibre de bois est obtenue par un procédé thermomécanique à température élevée (120 °C) et avec élimination des jus pour garantir l'innocuité, la qualité constante et la stabilité des fibres.

En tant que composant des terreaux, l'Hortifibre®  apporte de l'aération et une réserve en eau facilement utilisable par la plante. Elle permet de réduire sensiblement l'utilisation de la tourbe et d'alléger les substrats ce qui réduit les coûts de transport et d'ensachage.

www.florentaise.com

Haut de page