Evénements

QUELQUES GRANDES TENDANCES JARDIN AUX USA

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Le  « Garden media group » vient de publier une grande synthèse sur l'approche des consommateurs américains par rapport aux plantes et aux jardins. Dans l'ensemble les aspirations et comportements sont très proches de ceux des Européens d'aujourd'hui. Un élément important : cinq des six millions de « nouveaux » jardiniers recensés l'année dernière aux USA étaient âgés de 18 à 34 ans, selon le rapport sur le jardinage national de 2016.

Des produits propres et sains

La première conclusion de l'étude est la nécessité de changements dans l'industrie du jardin pour s'adapter aux évolutions de comportements. Un nombre croissant de consommateurs américains se décrivent comme étant « conscients d'améliorer leur santé » et une majorité affirme prêter une attention particulière aux ingrédients composant la nourriture qu'ils achètent.

L'exigence de produits sains, d'eau et d'air pur, d'un environnement préservé, modifie considérablement la façon dont les gens achètent des plantes et des produits pour le jardinage d'intérieur et d'extérieur. Selon une étude Ikea de 2016, 60 % des habitants de la planète cultivent des légumes et/ou des fleurs à l'extérieur ou à l'intérieur.

Jardiner dans la maison

On constate une volonté de faire entrer le jardin dans la maison pour ne pas subir les conditions climatiques extrêmes, ne pas utiliser d'eau contaminée, se prémunir contre l'infertilité du sol et les parasites. Le jardinage d'intérieur bénéficie d'une opportunité croissante, mais son profil est redéfini.

Les Millenials pensent d'abord à faire pousser des plantes nutritives, aromatiques ou médicinales. Une plante doit avoir d'abord une utilité.

Cultiver des légumes sains et frais n'est plus un luxe, mais une nécessité

La demande d'aliments issus de la culture biologique  et produits localement dépassant l'offre, et les Américains choisissant de vivre dans des espaces plus petits et des environnements urbains, l'opportunité d'un jardinage d'intérieur produisant des légumes croissant sous lumière artificielle et sans sol (cultures hydroponique et aquaponiques) commence à faire son chemin. L'avantage de ces techniques est aussi d'utiliser une eau purifiée. Il en est de même pour la production dans la cuisine de graines germées ou de jeunes pousses alimentaires, voire de plantes aux vertus médicinales. 37 % des Millennials et 28 % des Boomers cultivent des plantes aromatiques à la maison.

Les magasins spécialisés dans le jardinage d'intérieur ont réalisé un peu moins de 1 milliard de dollars en 2015 et le marché a augmenté de 8,2 % au cours des cinq dernières années. L'attention croissante des consommateurs à l'égard des habitudes alimentaires saines stimule la demande.

66 % des parents pensent que leurs enfants doivent être impliqués dans des activités axées sur la production d'une alimentation saine.

Culture intelligente et connectée à l'intérieur

Des systèmes de jardinage hydroponique pour l'intérieur, élégants et abordables se développent. Selon IbisWorld, la culture sous lumière artificielle devrait connaître une croissance de 6,3 % par an jusqu'en 2021, ce qui est plus rapide que le taux de croissance prévu du PIB (2,2%) sur la même période. Les Millennials sont particulièrement visés par les cultures d'intérieur qui font appel aux nouvelles technologies et aux systèmes connectés.

Les arbres du bien-être

Des études américaines ont montré que notre santé mentale, notre bien-être et notre qualité de vie sont directement impactés par un environnement arboré. Les arbres changent les sons de la ville y ajoutant le chant des oiseaux et atténuant les nuisances sonores. L'absence d'arbres augmente le niveau de stress et diminue la capacité de concentration.

En ville, les arbres jouent un rôle de climatiseurs naturels et réduisent les effets néfastes des rayons UV sur la peau. Selon l'American Cancer Society, l'ombrage des arbres d'ombre est aussi efficace qu'un chapeau ou des lunettes de soleil.

Des plantes au bureau

La tendance aux USA est de végétaliser les espaces de travail car la présence de plantes améliore les comportements des employés et leur état d'esprit. On a ainsi observé une réduction des coûts de soins de santé dans l'entreprise, une augmentation de la productivité, une réduction de l'absentéisme et moins de mouvements de personnel.

Jardinage au naturel

Selon le rapport Mintel 2016, les Américains montrent des inquiétudes concernant les produits chimiques utilisés dans le jardin. Cela constitue, avec le coût de l'activité et le temps à y consacrer les trois principaux freins au développement du jardinage.

Jardiner sur abonnement

Les services d'abonnement (type box) se développent. Ils offrent un service simple et pratique pour un débutant qui n'a pas à se soucier du choix de ses cultures ce qui palie son manque de connaissances. Parallèlement, les jardiniers plus avertis et les passionnés peuvent découvrir de nouvelles plantes, des produits et des outils qu'ils n'avaient pas pensé d'essayer.

Les produits et services livrés à domicile stimulent l'activité tout en faisant économiser du temps et souvent de l'argent. Les services d'abonnement sont très appréciés par les Millennials car ils sont amenés à utiliser des produits dont ils ignoraient même l'existence. Enfin, les abonnements incitent à plus jardiner et permettent de progresser et d'évoluer vers des projets plus avancés. Aux Etats-Unis, c'est une tendance à la hausse.

La prestation d'expériences se fait également sous la forme d'ateliers réguliers qui attirent les Millennials friands d'expériences (65 % affirment désirer assister à un atelier dans un magasin pour améliorer leurs compétences).

Les chauves-souris auxiliaires  de choc

Le contrôle naturel des bioagresseurs fait partie de l'évolution comportementale des jardiniers américains. Dans cette optique, une grande campagne en faveur des chauves-souris se développe. Ces mammifères volants sont très efficaces, un spécimen consommant jusqu'à 1 000 insectes de la taille d'un moustique par heure, avec une moyenne de 6 000 à 8 000 insectes par nuit. De plus en plus de magasins proposent des « maisons de chauves-souris » pouvant servir d'abri à 25 chiroptères, soit plus de 150 000 insectes mangés tous les soirs ! Ces animaux étant, tout comme chez nous, menacés d'extinction, les accueillir dans le jardin s'inscrit dans un bon comportement écologique.

Dans le même esprit, tout ce qui permet d'attirer les oiseaux insectivores est également en vogue aux États-Unis. Nichoirs, mangeoires, abreuvoirs, graines, arbustes fournissant des baies et un abri constituent un marché en développement.

Haut de page