Evénements

11 PROJETS SUR LA BIODIVERSITÉ VÉGÉTALE FINANCÉS PAR LE GNIS

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Le plan de filière du Gnis, l'interprofession des semences et plants, comprend un axe : « Protéger, enrichir et diffuser la biodiversité » qui se caractérise par un soutien à la conservation des ressources génétiques au plan national et international. Ce dernier a permis de financer à hauteur de 170 000 €, 11 projets ayant pour but de maintenir les collections menacées et d'améliorer les conditions de conservation et de caractérisations des ressources génétiques.

Le fonds de soutien est géré par le GEVES (Groupe d'Etude et de contrôle des Variétés Et des Semences). Les projets retenus sont portés par quatre conservatoires botaniques nationaux ou régionaux, une entreprise de sélection et six centres de ressources biologiques de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique). Ils contribuent à préserver les ressources génétiques d'espèces cultivées ou sauvages apparentées, afin d'éviter leur disparition à court ou moyen terme, mais aussi à développer les réseaux de conservation pour ces collections. Ils permettent également qu'une partie des ressources génétiques ainsi conservées soient versées en collection nationale française.

Par ce financement,  la filière semences accompagne très concrètement une grande diversité de projets et d'espèces conservées tels l'artichaut, le cardon, la luzerne, le maïs, la pomme de terre, le colza, certains légumes, mais aussi des espèces orphelines comme la gesse ou menacées comme plusieurs Lactuca (laitue).

 

Cette contribution financière du Gnis illustre l'importance que l'interprofession donne à la préservation de la biodiversité végétale. Rappelons que les entreprises privées de sélection et la recherche publique constituent des acteurs majeurs en ce domaine du fait de leur travail de maintien des variétés et de leur contribution aux différents réseaux de conservation de ressources génétiques

Dans ce contexte a été inaugurée à Lyon le 11 avril dernier, la ferme Melchior, laboratoire de la biodiversité européenne, qui conserve les ressources génétiques, enrichies par les collections des  conservatoires du CRBA (Centre de Ressources de Botanique appliquée) et de la station d'expérimentation agronomique Vavilov qui, depuis 1894, regroupe à Saint-Pétersbourg des semences en provenance du monde entier. La ferme Melchior a pour mission de mettre à disposition du plus grand nombre les ressources génétiques qu'elle conserve.

www.gnis.fr

 

En illustration : la ferme Melchior à Lyon et des casiers de stockage de semences.

Haut de page