Evénements

EVERGREEN GARDEN CARE TESTE DE NOUVELLES SOLUTIONS DE BIOCONTRÔLE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Dans un communiqué datés du 14 avril dernier, la société Amoéba de Chassieu (Rhône) a informé de la signature d'un contrat de transfert de matériel (« Material Transfer Agreement ») avec la société de soins du jardin, Evergreen Garden Care. Ce partenariat a pour objet d'évaluer les performances des produits de biocontrôle d'Amoéba sur de nouvelles cultures et de nouveaux types de végétaux qui, si elles sont concluantes, pourrait amener au développement d'une nouvelle gamme de produits à destination des jardiniers amateurs.

Connue pour ses marques grand public (KB, Substral, Fertiligène…), Evergreen Garden Care souhaite tester le lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky d'Amoéba sur différentes maladies présentes dans les jardins et les  potagers, notamment sur la pomme de terre (contre le mildiou) et les rosiers (contre les rouilles et la maladie des taches noires).

 

Au travers du programme lancé par Evergreen Garden Care, le lysat d'amibe sera testé notamment en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Pologne.

En France, l'entrée en vigueur de la loi Labbé contraint les collectivités (depuis le 1er janvier 2017) et les particuliers (depuis le 1er janvier 2019) à ne plus utiliser ni détenir de produits phytosanitaires sauf ceux de biocontrôle, à faibles risques et autorisés en agriculture biologique. Les futurs produits d'Amoéba, développés à partir du lysat d'amibe, pourraient constituer une réponse aux attentes et exigences des jardiniers amateurs en matière de produits de traitements naturels n'ayant aucun impact environnemental.

Amoéba et Evergreen Garden Care entament ainsi une phase de recherche ciblée qui pourrait favoriser le développement commercial des solutions de biocontrôle d'Amoéba à destination du grand public.

Issu de 10 années de recherche et développement, 100 % biologique, non génétiquement modifié et ciblant les champignons, le lysat d'amibe Willaertia magna C2c Maky constitue une voie intéressante pour les soin des jardins et des potagers. Ces essais vont permettre d'élaborer de nouvelles formulations élargissant ainsi le spectre d'applications et, s'ils sont concluants, d'offrir aux particuliers des produits déjà testés sur des grandes cultures.

Amoéba rappelle que la société est toujours en phase de tests sur ses applications biocide et biocontrôle et ne commercialise à ce jour aucun produit.

Créée en 2010, avec une filiale au Canada et aux États-Unis, Amoéba est cotée sur le compartiment C d'Euronext Paris.

www.amoeba-biocide.com.

Haut de page