Evénements

NOVA FLORE ABANDONNE LE JARDIN

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Même si la partie professionnelle de Nova-Flore affiche une bonne santé, l'entreprise angevine s'est vue obligée d'ouvrir une procédure de liquidation judiciaire de son activité Jardin auprès du tribunal de commerce d'Angers. Cette décision a été prise à regret par Jérôme et Julien Gouy, les deux dirigeants de la société de Champigné (49), car le retour à la rentabilité économique de l'entreprise Jeanne de Laval, qu'ils avaient rachetée en 2016, se révélait impossible dans un délai raisonnable.
Bien que plus de 1 500 nouvelles références aient été créées de même que de nouvelles orientations pour les marques de distributeurs, cela n'a pas suffi à redresser l'activité bulbes. Le tribunal de commerce d'Angers a donc prononcé la liquidation judiciaire de Nova-Flore Jardin, le mercredi 12 juin dernier, avec effet immédiat. Cette décision ne concerne pas Nova Flore Pro, entité séparée qui continue d'être profitable, et qui développe de gros efforts en R&D pour proposer des solutions naturelles pertinentes et efficaces d'écologie urbaine avec des prairies fleuries et des jachères naturelles.
Cette décision entraîne la disparition d'un acteur important dans le domaine des bulbes à fleurs et principalement des dahlias, Jeanne de Laval ayant fait partie des entreprises pionnières ayant permis l'obtention du label rouge pour cette plante.

 

Haut de page