Evénements

OK pour le biocontrôle !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Vendredi 12 avril au Domaine de Saint-Jean-de-Beauregard (Essonne), les fabricants de produits destinés à la protection des jardins et des espaces publics se sont engagés en faveur du biocontrôle.

 

Aux côtés de l'UPJ et des associations de représentants de la société civile, l'interprofession et les professionnels de la filière du végétal, les ministères de l'Agriculture et de l'Environnement ont signé un avenant au Plan Ecophyto 2018, afin de promouvoir les solutions de bio-contrôle.

 

Il s'agit de l'utilisation de mécanismes et d'interactions qui régissent les relations entre les espèces dans le milieu naturel. Déjà pointée du doigt dans le rapport du député Antoine Herth, le biocontrôle sera désormais un levier pour favoriser un jardinage responsable. Tous les signataires se sont engagés afin de : « soutenir le développement et l'adoption de la lutte biologique et du bio-contrôle ».

 

Le Plan Ecophyto 2018 décline l'un des objectifs fixés par le Grenelle de l'environnement, à savoir : réduire si possible de moitié à horizon 2018 le volume des produits phytopharmaceutiques utilisés dans notre pays. Cette signature constitue un engagement opérationnel fort de l'ensemble de la profession.

 

Les produits de biocontrôle se classent en quatre familles :

 

• Les macro-organismes auxiliaires (invertébrés, insectes, acariens ou nématodes), utilisés de façon intégrée pour protéger les cultures contre les attaques des bio-agresseurs.

 

• Les micro-organismes (champignons, bactéries et virus), utilisés pour protéger les cultures contre les ravageurs et les maladies ou stimuler la vitalité des plantes.

 

• Les médiateurs chimiques (phéromones d'insectes et kairomones), qui permettent le suivi des vols des insectes ravageurs et le contrôle des populations d'insectes par la méthode de confusion sexuelle et le piégeage.

 

• Les substances naturelles, utilisées comme produits de biocontrôle, composées de substances présentes dans le milieu naturel et pouvant être d'origine végétale, animale ou minérale.

 

Plus d'informations sur :  www.upj.fr

Haut de page