Flash Infos

182 854 ESPÈCES VIVANTES EN FRANCE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Chaque année, le Muséum national d'Histoire naturelle publie la liste des espèces décrites et recensées sur l'ensemble du territoire national au travers du référentiel taxonomique national Taxref, réalisé par l'unité Patrimoine naturel (Muséum/AFB/CNRS). Dans cette douzième version, 182 854 espèces de faune, de flore, de fonge (ensemble des organismes étudiés par la mycologie : champignons, moisissures, levures) et de bactéries, terrestres et marines, ont été inventoriées en France.

Taxref publie chaque année la liste nationale des espèces mais aussi l'historique du nom de l'espèce au sein de la classification des êtres vivant avec ses éventuels changements au cours du temps depuis sa description d'origine. Cet outil permet à l'ensemble des utilisateurs (naturalistes, biologistes de la conservation…) d'utiliser le même « langage » et d'assurer ainsi l'échange de données sur une espèce aux niveaux national et international car Taxref s'aligne sur des référentiels mondiaux. Les chercheurs peuvent ainsi déterminer si une espèce est nouvelle en France.

 En 2018, la France compte donc 100 409 espèces en métropole et 88 358 en outre-mer. 5 913 espèces sont communes à la métropole et à l'outre-mer. Elles sont pour la plupart migratrices, telles les tortues marines, ou introduites, telle la jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes), originaire d'Amérique du sud.

La France compte 19 424 espèces endémiques dont elle est seule responsable de la conservation. 16 264 se trouvent en outre-mer, soit 84 % des espèces endémiques de notre pays. L'inventaire du nombre d'espèces recensées sur le territoire national progresse rapidement, en particulier pour le groupe des insectes (+ 47 % en 5 ans) et surtout pour les espèces ultramarines (+ 84 % en 5 ans).

Parmi les nouvelles entrées de cette année, deux nouveaux papillons du genre Agrotis en métropole et trois nouvelles orchidées de Guyane (genre Epidendrum) ont pu être « ré-identifiés » grâce aux méthodes modernes. Mais aujourd'hui des pans entiers de la biodiversité sont encore presque inconnus. C'est le cas chez les invertébrés, comme par exemple les acariens dont on sait qu'ils jouent un rôle fonctionnel important au niveau de l'enrichissement des sols.

Véritable outil de sensibilisation et de connaissance de la biodiversité française, l'application « INPN Espèces », lancée en 2016, mobilise les 42 millions de données de l'Inventaire national du patrimoine naturel (INPN), dont les 182 854 espèces listées cette année. Cette application permet au public de découvrir, de manière simple et ludique, les espèces de la faune, de la flore et de la fonge qui l'entoure, en métropole comme en outre-mer. 56 000 personnes l'ont déjà téléchargée !

Depuis cette année, l'application INPN Espèces invite le public à contribuer à l'amélioration de la connaissance des espèces françaises. Les observateurs sont invités à envoyer en quelques clics, leurs découvertes naturalistes par le biais de photographies, accompagnées de quelques précisions : date et lieu de l'observation, groupe du spécimen observé (mammifère, oiseau, plante…), voire l'espèce supposée. Les participants reçoivent ensuite sur leur mobile une identification par les experts de l'espèce photographiée ainsi que des informations complémentaires. Par exemple s'il s'agit de la première observation dans la commune ou le département ou d'une espèce menacée… Plus de 6 000 observations, dont au moins une dans chaque département métropolitain, ont ainsi été transmises ; elles seront intégrées d'ici la fin de l'année dans l'INPN, permettant ainsi d'enrichir les cartes de répartition des espèces concernées.

www.mnhn.fr

https://www.youtube.com/watch?v=aOnmucUbDUw

Haut de page