Flash Infos

LES FRANÇAIS ET LEURS CHATS

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

La Fondation Affinity a tout récemment présenté les résultats de son étude scientifique CORS (Cat Ownership Relationship Scale). Elle a permis d'obtenir, pour la première fois en France, des données détaillées sur la relation qu'entretiennent les propriétaires avec leurs chats, dont le nombre a bondi dans l'Hexagone au cours des dix dernières années. Cette étude scientifique est basée sur la théorie d'échange social d'Emerson (développée auparavant en Australie), qui repose sur une évaluation permettant de mesurer les trois dimensions du lien humain-animal à savoir : le mode d'interaction, le lien émotionnel, le coût perçu.

496 propriétaires français de chats ont répondu à cette étude. L'échantillon était équilibré en termes de caractéristiques démographiques, de sexe, d'âge, de lieu géographique, d'éducation et de revenu.

• Premier enseignement : la France, un vrai pays de « Cat lovers »

Nous sommes le pays d'Europe de l'Ouest qui présente le plus grand nombre de chats par habitant : 13,5 millions de chats domestiques (source FACCO) ce qui signifie qu'une famille sur trois partage sa vie avec au moins un chat (10 :millions en 2006).

À l'inverse, la France est l'un des pays européens ayant le moins de chiens par ménage : 7 points en dessous de la moyenne européenne et loin de ses voisins les plus proches, tels la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne ou l'Espagne.

• Second enseignement : deux grands profils de propriétaires se distinguent

L'étude met en évidence deux principaux schémas de relation : les émotifs : 32% des propriétaires et les pragmatiques pour 68 % (soit les 2/3).

Les émotifs développent une relation bien plus intense avec leurs chats que les pragmatiques. Ils le considèrent comme un confident qui ne les juge pas, voire comme une véritable personne qui les soutient au quotidien. Loin d'être de mauvais propriétaires, les pragmatiques ont une relation plus lointaine avec leur chat.

Plus de 97% des propriétaires de chats passent du temps chaque jour à les regarder. 2 propriétaires de chats sur 3 embrassent leur animal au moins une fois par jour. Pour 60% des propriétaires, vivre avec un chat est un moyen de mieux faire face aux situations difficiles. Près la moitié des gens disent à leurs chats ce qu'ils ne disent à personne d'autre.

Ce comportement contraste avec la perception largement répandue que les relations entretenues avec les chats seraient plus distantes que celles avec les chiens. Or, il peut être déduit de l'étude que vivre avec un chat enrichit son réseau social et représente une source très importante de soutien émotionnel permettant de faire face à des situations difficiles. Pour beaucoup de propriétaires de chats, celui-ci est considéré comme un ami très proche, avec lequel ils peuvent facilement s'entretenir.

Près de 3 propriétaires de chats sur 4 pensent qu'il est facile de s'occuper de leur animal et qu'il ne les prive en aucune façon de leur liberté. Sur le plan financier, les 2/3 des propriétaires de chats déclarent que prendre soin de leur animal n'est pas onéreux.

Pour découvrir la présentation des résultats en vidéo: https://youtu.be/gn3jtELlkIk

Haut de page