Flash Infos

QUE MANGENT NOS AMIS LES CHIENS ET LES CHATS ?

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

©Photo : Fauna

Le site des animaux de compagnie Wamiz a réalisé fin 2015 une grande enquête via Internet, sur les habitudes alimentaires des chiens et des chats. 4 929 personnes ont répondu, ce qui représente un panel unique dans ce domaine.

Premier enseignement : près de 90% des propriétaires s'intéressent à la composition des aliments qu'ils donnent à leur animal, espérant par ce biais prolonger l'espérance de vie de leur compagnon.

Toutefois, 70 % des propriétaires de chiens et 30 % de chats, se déclarent « perdus » parmi les différents types d'alimentation proposés et affichent des difficultés à bien comprendre les étiquettes des produits qu'ils achètent. Cette différence s'explique sans doute par les variétés des gammes proposées, plus nombreuses pour les chiens que pour les chats. Alimentation spécifique proposée selon la race, l'âge, le sexe, etc., les maîtres hésitent et s'interrogent devant une offre croissante, de plus en plus large et de plus en plus diversifiée…

 

Les animaux au régime fitness !

Si 70 % des personnes sondées surveillent la ligne de leurs chats, ce chiffre grimpe à 90 % chez les propriétaires de chiens ! Ils sont ainsi 30 % à avoir déjà donné des croquettes « light » à leur animal et plus de la moitié à ne proposer des friandises que de manière occasionnelle. Conséquence : seulement 16 % des chats et 14 % des chiens sont estimés en surpoids.

77 % des chiens et 52 % des chats sont nourris avec des croquettes. Près d'un propriétaire sur deux, majoritairement les femmes âgées de 25 à 55 ans, privilégient les croquettes pour leur aspect pratique et un sur quatre pour leurs effets bénéfiques sur la santé.

Concernant les autres modes d'alimentation, la tendance est au naturel avec l'émergence de nouveaux bols alimentaires comme le Barf (Biologically Appropriate Raw Food, c'est-à-dire : Nourriture crue biologiquement appropriée) une alimentation naturelle à base de viande crue dont les vertus ne sont corroborées par aucune étude scientifique. Cette technique est pratiquée pour le moment par 3 % d'initiés parmi les propriétaires de chiens et seulement 1 % parmi les possesseurs de chats.

Dans la mouvance du bien-manger, près de 10 % des propriétaires d'animaux prennent le temps de cuisiner chaque jour des repas « maison » pour leur animal, en respectant les apports nutritionnels recommandés. Mais un propriétaire sur deux donne occasionnellement les restes de son repas à son animal.

 

Toxicité des aliments : du chemin reste à faire…

Près de la moitié des propriétaires interrogés qui donnent du lait à leurs chats achètent un produit « Spécial chats ». Malheureusement, quasiment autant (45 %) utilisent du lait de vache. Or, ce dernier, mais aussi le lait de chèvre ou de brebis peuvent causer des intolérances dues aux protéines ou au lactose qu'ils contiennent. Ces réactions se traduisent par des rougeurs, des démangeaisons, des troubles digestifs, des diarrhées, etc.

Les propriétaires de chiens semblent mieux informés sur certains dangers, puisqu'ils sont seulement 2 % à ignorer la toxicité du chocolat pour leur compagnon.

Le vétérinaire reste la référence en matière de prescription (pour 41 % des Français), mais les éleveurs canins sont également plébiscités pour leurs conseils en matière d'alimentation. Près d'un quart des propriétaires les consultent sur cette question, surtout pour les chiens de race. En revanche, les éleveurs félins sont peu consultés, les chats croisés étant plus répandus dans les foyers que les chats de race.

À noter que la dimension communautaire et le web occupent de plus en plus le terrain lorsqu'il s'agit de choisir l'alimentation de son animal. 13,5 % des sondés prennent en considération les avis consultés sur différents sites et forums ou achètent l'alimentation de leur animal après avoir lu un test de produit (sur le site Conso Animo par exemple).

 

Les lieux d'achat et le budget alimentaire

33 % des propriétaires de chiens achètent le plus souvent la nourriture de leur compagnon dans les animaleries et 45 % des propriétaires de chats dans les supermarchés. L'achat en ligne vient en deuxième position avec 20% des maîtres qui déclarent acheter l'alimentation de leur animal en ligne.

48 % consacrent un budget mensuel moyen de 30 € pour l'alimentation de leur animal et 25 % dépensent 50 € ou plus par mois pour leur compagnon. La dépense annuelle moyenne pour l'alimentation d'un animal se monte à 360 €.

www.wamiz.com

 

 

Haut de page