Flash Infos

SI LES OISEAUX DU JARDIN ÉTAIENT COMPTÉS…

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Pour la sixième année consécutive, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) invitent les citoyens à participer au comptage national des oiseaux des jardins. Après celui déjà effectué en janvier, un deuxième comptage est proposé les 26 et 27 mai prochains. Cette action sert à établir un suivi des populations d'oiseaux de proximité afin d'évaluer leur état et préconiser des mesures de protection. C'est une manière simple pour chaque citoyen d'agir concrètement en faveur de la connaissance et de la protection de notre avifaune.

En pleine période de reproduction, les oiseaux sont moins abondants dans les jardins que durant l'hiver mais de nombreuses espèces restent observables : chardonneret, huppe fasciée, merle noir, mésange charbonnière, moineau, pie bavarde, perruche d'Alexandre, rouge-gorge, rougequeue à front blanc, etc. C'est aussi l'occasion d'observer éventuellement le verdier d'Europe ou le bouvreuil pivoine (classés vulnérables sur la Liste Rouge UICN).

Les données collectées fin janvier dernier ont montré qu'une grande diversité d'oiseaux se rendaient sur les mangeoires, grosbecs casse-noyaux, tarin des aulnes et mésanges noires faisant partie des espèces présentes en abondance dans nos jardins cet hiver ! (voir le bilan sur : https://www.lpo.fr/actualites/bilan-du-week-end-national-de-comptage-des-oiseaux-des-jardins-de-janvier-2018)

Les observations collectées en mai permettront de mesurer l'abondance des espèces venues nicher dans les jardins. Il n'est pas nécessaire d'être un expert. il suffit de consacrer un peu de temps (une heure), d'aimer regarder ce qui se passe dans son jardin et d'être patient. Les données recueillies doivent être transmises sur le site de l'Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr

D'autres observatoires de la biodiversité sont également à découvrir sur www.vigienature.fr

 

 

En illustration : la perruche d'Alexandre est de plus en plus commune dans les jardins. ©N. & P. Mioulane / NewsJardinTV - Jardimiou

 

Haut de page