Flash Infos

UN VER… BONJOUR LES DÉGÂTS !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

La société Bayer qui commercialise les vermicides Drontal® P Bone pour les chiens et Drontal® Chat Duo pour les chats, produits qui éliminent les vers ronds (nématodes) et les vers plats (cestodes) en une seule prise, a développé un argumentaire très intéressant sur ces ennemis qu'il faut apprendre à connaître…

Alors qu'un animal de compagnie sur deux est porteur de vers, encore trop peu de propriétaires traitent régulièrement leurs compagnons à quatre pattes. C'est un comportement classique qui conduit la plupart d'entre nous à agir seulement contre les ennemis visibles (puces, tiques, moustiques).

Or, la présence des vers dans l'organisme des chiens et des chats leur procure une véritable source d'inconfort : baisse d'énergie, douleurs intestinales, transit perturbé, sans compter qu'une forte contamination peut à l'extrême s'avérer mortelle.

Par ailleurs, certains vers digestifs peuvent être transmis aux humains, et parfois transmettre certaines maladies dangereuses : Toxocarose, Echinococcose, Ankylostomose… Vermifuger son animal, c'est donc aussi protéger sa famille !

Un animal de compagnie peut être contaminé de différentes façons par des vers digestifs… Les larves de vers présentes dans les puces peuvent accidentellement être ingérées par l'animal lorsque celui-ci fait sa toilette. Il peut consommer une souris, un rongeur ou un oiseau contaminé. Mais surtout, il ingère des larves de vers présentes dans son environnement (maison, jardin) et invisibles pour nous.

Une fois contaminé, le chien ou le chat peut facilement recontaminer son environnement via ses matières fécales (c'est le cycle de contamination), mais aussi sa progéniture pendant la gestation ou lors de l'allaitement

Après la contamination, les œufs ou les larves atteignent le tube digestif de l'animal où ils évoluent en vers adultes. Ce processus est souvent précédé par une migration des larves à travers plusieurs organes du corps de l'animal comme le foie, les poumons ou les reins, provoquant au passage des lésions parfois graves.

Les symptômes : diarrhée, amaigrissement, vomissement, etc., n'apparaissent qu'après une contamination déjà importante. Les premiers signes sont généralement discrets et peu caractéristiques. Il est donc primordial de traiter préventivement son chien et son chat contre les vers digestifs.

Il faut gommer l'idée reçue affirmant qu'un chien ou un chat qui mange de l'herbe se vermifuge « naturellement ». C'est faux. Seule la vermifugation est efficace. Elle consiste à administrer à l'animal un médicament antiparasitaire permettant d'éradiquer les parasites gastro-intestinaux qui prolifèrent dans le tube digestif. L'ESCCAP (European Scientific Councel Companion Animal Parasite) recommande de vermifuger les animaux au moins 4 fois par an. www.esccap.org

Pour tout renseignement complémentaire : www.bienvermifuger.com

Haut de page