Flash Infos

ATTENTION AUX FAKE NEWS !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Il n'y a pas de limite dans la bêtise et l'infamie et la crise du Covi-19 donne l'occasion à certains (on se demande bien pour quel intérêt ?) de communiquer des fake-news sur le sujet.
Une des plus énormes touchant l'univers du jardin et vue sur les réseaux sociaux est l'affirmation que l'on peut soigner le coronavirus avec le « lotus bleu » qui serait un « médicament miraculeux utilisé par les pharaons » ! Hormis l'aventure de Tintin publiée en 1946 sous ce titre, « lotus bleu » est le nom vernaculaire de Nymphaea caerulea, une plante aquatique africaine, connue pour ses fleurs sublimes, mais aussi pour ses alcaloïdes hallucinogènes dont l'apomorphine qui est utilisée dans la maladie de Parkinson).
Parmi les autres fake news ayant même conduit à des comportements détestables comme l'abandon ou la défenestration d'animaux, rappelons que l'Anses (?Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement, et du travail) souligne qu'il est peu probable que le coronavirus puisse se transmettre de l'être humain vers une autre espèce animale. L'agence précise également : ?« À la lumière des connaissances scientifiques disponibles, il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d'élevage jouent un rôle dans la propagation du virus SARS-CoV-2. » Elle met aussi en avant le fait que : « aucun virus du même groupe que ce nouveau coronavirus n'a jamais été détecté chez un animal domestique. »
Pour éviter « l'infodémie massive » telle que désigne l'OMS (organisation mondiale de la santé) ces fausses informations qui se propagent à l'échelle mondiale, il faut prendre les quelques précautions suivantes :
• Ne pas prendre pour argent comptant les informations qui vous arrivent directement par mail, surtout s'il s'agit simplement d'un partage de contenu.
• Se méfier des publications « d'amis » qui s'inscrivent directement sur votre page Facebook.
• Toujours vérifier la source des informations et privilégier celles qui citent des références fiables ou qui proviennent de médias ayant pignon sur rue. Tout ce qui fait allusion à des médecins inconnus ou à des chercheurs de pays lointains sont des intox.
• Ne partagez que les informations dont vous êtes absolument sûr. Méfiez-vous de tous les communiqués qui vous demandent d'être partagés, copiés, imprimés, transférés.
Si une information vous semble valable, vérifiez sur d'autres médias qu'elle a été aussi partagée. Au moindre doute, abstenez-vous de la communiquer.

En illustration : non le lotus bleu (Nymphaea caerulea) ne constitue pas un remède contre le coronavirus. ©N. & P. Mioulane / NewsJardinTV - Jardimiou

Haut de page