Flash Infos

BOTANIC TOUT BEAU, TOUT BIO POUR LES ANIMAUX

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

C'est une première dans la distribution : l'enseigne de jardinerie botanic® vient de décider l'arrêt de la vente des antiparasitaires chimiques dans son rayon animalerie. Désormais, et bien que la réglementation n'impose rien en la matière, les magasins de l'enseigne ne proposent plus aucun produit à base de fipronil, perméthrine, tétraméthrine, etc. pour les soins des chats, des chiens et autres animaux de compagnie.

Cette décision (préparée depuis plus d'un an) a été prise, suite à la publication par l'Ong Générations Futures, de plusieurs études qui alertent sur la rémanence de principes actifs tel que le fipronil que l'on retrouve dans l'habitat, mais aussi sur les propriétaires des animaux et leurs enfants. Cette molécule étant suspectée d'être un perturbateur endocrinien et un cancérigène possible, la direction de la chaîne a souhaité prendre la même orientation qu'il y a 10 ans lorsqu'elle a supprimé de ses rayons tous les produits de traitements du jardin d'origine chimique.

Les magasins botanic proposent désormais des antiparasitaires naturels en pipette, en spray, en shampoing ou intégrés dans des colliers. Mais aussi des produits de traitement de l'habitat, car 95 % du cycle de vie de la puce ne se déroulent pas sur l'animal mais à l'extérieur ! Il y a aussi une solution liquide à base de plantes à mélanger aux croquettes, des élixirs floraux pour le bien-être des chiens et chats, agissant sur le stress, les douleurs articulaires ou musculaires... La nouvelle gamme de solutions alternatives a fait l'objet d'une formation spécifique des conseillers de vente. Elle compte une quarantaine de références.

Pour les cas d'urgence et en curatif pour un animal infesté de puces, est proposée une solution à usage externe, basée sur une molécule chimique qui n'est pas un pesticide : le diméticone (polydiméthylsiloxane). Il s'agit d'une huile de synthèse au silicone (un polymère organo-minéral utilisé aussi dans les conditionneurs pour cheveux) qui englue, asphyxiant et immobilisant les parasites, une efficacité reconnue dans la lutte anti-poux.

À noter que désormais, la collecte de pesticides, instituée deux fois par an depuis 2014, inclura dès ce printemps (30-31 mars et 6-7 avril) les produits destinés aux animaux de compagnie en plus de ceux du jardin.

www.botanic.com

Haut de page