Flash Infos

Mieux vaut prévenir que guérir

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

© www.map-photos.com/N. & P. Mioulane– Privilégier les plantes rustiques et bien adaptées au sol et au climat du jardin.

– Utiliser les espèces et les variétés réputées les plus résistantes aux maladies.

– Respecter des distances de plantation confortables et ne pas hésiter à tailler lorsque les plantes s'enchevêtrent.

– Varier les végétaux pour générer une biodiversité maximale qui limite l'impact des agressions parasitaires.

– Renforcer l'équilibre et la richesse nutritive du sol par des amendements réguliers et une fertilisation appropriée.

– Éliminer les formes hivernantes des ravageurs et des maladies.

– Supprimer les parties malades, mortes ou abîmées sur les végétaux du jardin.

– Ramasser soigneusement les feuilles tombées sur les cultures en automne.

- Ne pas arroser le feuillage des plantes sensibles aux maladies (tomate, rosier, pomme de terre).

– N'utiliser dans les zones sensibles que des produits autorisés en culture biologique.

- Varier les produits pour éviter l'accumulation d'une même substance dans le sol.

Haut de page