Flash Infos

BON MOIS DE MAI POUR LE COMMERCE SPÉCIALISÉ

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Publié le 21 juin dernier, les chiffres du panel Procos (?50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations) montrent, pour mai 2019, une progression de 2,1 %. de l'activité des magasins à surface égale. Rappelons toutefois que mai 2018 affichait un recul de 4,8 %.
?L'activité du mois confirme les difficultés rencontrées par les centres commerciaux des centres-villes (- 2,5 %) tandis que toutes les autres implantations connaissent un mois positif. À noter la très bonne dynamique des centres commerciaux de périphérie (+ 5,6 %).
?Certains secteurs (sport, optique, loisir, restauration) ont connu un mois de mai très dynamique. L'équipement de la maison réalise des performances légèrement négatives (- 0,55 %). ?L'équipement de la personne (- 2,05 %) termine le mois avec une activité en demi-teinte, contrariée par une météo capricieuse.
La très grande disparité de performance entre les acteurs du secteur laisse penser que les stratégies ont été différentes en terme de prix, certains acteurs privilégiant une défense de la marge, d'autres poursuivant des actions commerciales plus agressives. Mais, c'est surtout l'activité cadeau (très sensible aux flux et à l'état d'esprit des consommateurs) qui connaît un mois difficile (- 6,6 %), ces difficultés étant très corrélées aux difficultés rencontrées par les centres commerciaux de vente-ville.
?De janvier à mai 2019, l'activité cumulée du Panel Procos du commerce spécialisé est légèrement négative à - 0,6 % contre – 2,7 % sur la même période en 2018.
L'observatoire de la fréquentation des magasins Procos/Stackr (qui cumule les données captées en permanence dans 13 000 points de vente sur 1 800 sites de commerce) permet d'appréhender l'évolution des entrées dans les points de vente. L'analyse des entrées magasins sur le début 2019 montre clairement l'impact négatif dans les centres-villes régulièrement touchés par les actions des Gilets jaunes. Si le commerce de certaines villes (Montpellier, Rouen, Nantes, Caen) semble bénéficier de reports assez conséquents sur les lundis et vendredis, d'autres villes, telles que Toulouse, Bordeaux, Lyon, Paris ne constatent que des reports très partiels. Notons aussi que les reports vers les dimanches sont faibles (3 %).
L'impact sur le samedi (entre 27 et 32 % des flux) est considérable. Par exemple, à Toulouse, le poids du samedi dans la fréquentation de la semaine est passé de 28,2 % en 2018 à 23,2 % en 2019. A Rouen, il est passé de 31,4 % à 26,6 %, à Bordeaux, de 26,6 % à 20,1 %…
À la croissance de + 2,1 % sur le mois de mai en magasins, vient s'ajouter la poursuite de la progression des ventes sur internet (+ 16 %) pour les enseignes,. qui gagnent des parts de marché sur le net. À titre de comparaison, la Fevad a annoncé une croissance de seulement 6,5 % pour les principaux sites internet de vente de produits au 1er trimestre 2019, révélant un certain tassement de leur croissance.
De janvier à mai 2019, l'activité cumulée du Panel Procos du commerce spécialisé s'inscrit légèrement en négatif à - 0,6 %, marquant, heureusement, une amélioration par rapport à 2018 qui avait clos la période en baisse sensible de 2,7 %.
www.procos.org

Haut de page