Flash Infos

BONNE PERFORMANCE RELATIVE POUR LE COMMERCE SPÉCIALISÉ

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Dévoilé le 16 décembre dernier, le panel Procos (50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations) pour le mois de novembre 2019 a affiché une progression moyenne de 4,7 %. Mais il faut relativiser ce bon résultat e rappelant que novembre 2018 avait été très fortement négatif (- 6,8 %) consécutivement au début du mouvement des Gilets jaunes. Le rattrapage n'est donc que partiel.
Dans les détails, les magasins situés en périphérie ont connu un mois de novembre dynamique à + 8 % (+ 10,4 % pour les moyennes surfaces et + 5,5 % pour les centres commerciaux de périphérie) contre une baisse de - 8,5 % en 2018. On est donc peu ou prou revenu aux chiffres d'affaires de N-2 (novembre 2017), et ceci grâce à un Black Friday dynamique qui a vu une partie des consommateurs anticiper certains achats de Noël.
La situation est tout autre en centre-ville. En effet, l'activité moyenne de novembre 2019 est négative (- 1,3 %), principalement dans les centres commerciaux (- 3,4 %), alors qu'elle est très légèrement positive pour les boutiques de rue (+ 0,1 %).
En cumul de janvier à novembre, l'activité du commerce spécialisé est légèrement positive (+ 0,5 %) en moyenne mais reste négative dans les centres commerciaux de centre-ville en particulier (- 2,4 %) qui continuent de souffrir, les boutiques affichant + 0,6 %.
En conclusion, novembre n'a pas permis de prendre de l'avance en préparation d'un très difficile mois de décembre marqué par les mouvements sociaux. À mi-décembre, les impacts sur les chiffres d'affaires depuis le début du mouvement social le 5 décembre est en moyenne de - 25 % pour les magasins parisiens et en retrait de 9 % au niveau national. Certains centres-villes sont très impactés, particulièrement les jours de manifestation et l'activité des points de vente continue de souffrir depuis décembre 2018. Cette situation est particulièrement préoccupante puisque les centres-villes ne se sont pas encore remis des multiples conséquences du mouvement des Gilets jaunes. De nombreux points de vente restent fragilisés.
www.procos.org

En illustration : en dépit des décors de Fête précoces, le commerce a peiné en novembre

Haut de page