Flash Infos

EN AVRIL, LE COMMERCE SPÉCIALISÉ EN BERNE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Procos, la Fédération pour la promotion du commerce spécialisé vient de publier son baromètre pour le mois d'avril. Une période difficile avec une activité qui termine à - 5,7 % tous secteurs confondus et à surface égale (50 enseignes interrogées sur leur performance dans 50 pôles de références situés dans 15 agglomérations). C'est un très mauvais mois pour l'équipement de la personne qui connait une très forte baisse de - 16 %, suite à un épisode météo défavorable. Le froid exceptionnel de la fin du mois n'a pas donné envie aux consommateurs d'acheter des vêtements d'été. Compte tenu du poids relatif de l'équipement de la personne, dans leur CA, les magasins de rue dans les centres-villes ont particulièrement souffert (-8,8 %). L'impact des actions gilets jaunes se poursuit malheureusement y compris sur Paris, les consommateurs étant réticents à se déplacer le samedi. Pour les quatre premiers mois de l'année, les commerces de proximité affichent un recul de 1,4 %
L'équipement de la maison réalise un mois positif à + 3 %, mais rappelons qu'avril 2018 avait été mauvais pour ce secteur (- 5 %), la dynamique de 2019 ne permet donc pas encore de retrouver les chiffres d'affaires de 2017. Certains secteurs, notamment l'alimentaire spécialisé (+ 2 %), et les enseignes de cadeaux ont bénéficié du décalage de Pâques sur avril.
L'observatoire de la fréquentation des magasins Procos/Stackr cumule les données captées en permanence dans 13 000 points de vente sur 1 800 sites de commerce (centres commerciaux, rues…). Il confirme un mois d'avril difficile, avec une baisse moyenne de 6,1 %, particulièrement marquée en centre-ville (en moyenne - 8,6 %) et notamment dans les villes touchées par les actions des gilets jaunes telles que Toulouse et Bordeaux, dont les baisses de fréquentation sont supérieures à 15 % !
Depuis le début de l'année et à surface égale, le chiffre d'affaires des magasins du commerce spécialisé est légèrement négatif à - 1,3 %, les centres commerciaux de centre-ville affichant une activité plus difficile (- 3,4 %) en 2019. Les magasins de périphérie sont moins touchés même s'ils baîssent de 4,9 % en avril, mais le cumul de janvier à avril se limite à -0 ;2 % pour les moyennes surfaces et -1,5 % pour les centres commerciaux.
www.procos.org

Haut de page