Flash Infos

LE MARCHÉ 2013 DU SAPIN DE NOËL

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

D'après l'étude réalisée par TNS Sofres pour France AgriMer et Val'hor (à partir d'un panel composé de 6 000 foyers représentatifs de la population française), le marché du sapin de Noël naturel a enregistré en 2013 un chiffre d'affaires de 141,4 millions d'euros. 5,6 millions d'unités ont été achetées en 2013 à un prix moyen de 25 €.

 

L'hiver dernier, 22,6 % des foyers français ont fait l'acquisition d'un sapin ; 85,5 % d'entre eux ont fait le choix du naturel, 14,5 % ayant préféré un sapin artificiel. Les arbitrages budgétaires effectués par les Français ne concernent que les sapins artificiels. Les sapins naturels résistent à la crise et n'ont jamais été autant prisés (+3 % vs 2012).

 

Deux variétés prédominent le marché du sapin de Noël :

• Le Nordmann (Abies nordmanniana) représente 68,1 % de parts de marché (+ 0,5 point par rapport à 2012). Il a été vendu au prix moyen de 28,40 €.

• L'épicéa (Picea abies) totalise 27,7 % (-0,5 point) de parts de marché. Il a été vendu au prix moyen de 17,70 €.

 

La préférence des Français pour les sapins naturels coupés se confirme en 2013., 89,3 % des sapins ont été achetés coupés, contre 10,7 % en pots ou en motte.

 

Évolution de l'acte d'achat

La part des sapins naturels achetés entre le 1er et le 9 décembre a augmenté en 2013 (+ 0,6 point par rapport à décembre 2012). Idem pour les sapins achetés entre le 10 et le 14 décembre (+ 4,5 points passant de 18,7 % en 2012 à 23,2 % en 2013). On observe également que les achats de dernière minute sont en baisse (-3,1 points par rapport à 2012).

 

En matière de sapins naturels, la grande distribution perd 2,4 points sur 2012, ce qui profite surtout aux spécialistes des végétaux.

49,2 % des acheteurs de sapins naturels ont choisi un spécimen mesurant entre 1 m et 1,5 m de haut, 31,7 % ont opté pour un sapin de plus d'1,5 m et 4,8 % (+ 2,1 points vs 2012) un petit sujet de moins de 50 cm. Cette dernière catégorie progresse principalement sur les épicéas (+ 4 points vs 2012).

 

En 2013, un déploiement plus important des points de collecte de sapins naturels a favorisé le recyclage. Près de 39 % des clients déposent leur sapin sur un point de collecte pour le recyclage et 30 % le broient eux-mêmes ou le font brûler dans la cheminée.

www.afsnn.fr

www.valhor.fr

 

Pour voir les infographies, cliquer ici :

 

Haut de page