Flash Infos

LE MARCHÉ DU JARDIN PLONGE EN MARS

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Il n'y avait pas de (bonne) surprise à attendre du bulletin de conjoncture du marché du jardin du mois de mars qui a été envoyé tout récemment aux adhérents de Promojardin/Prom'animal. Cette publication mensuelle réalisée par notre partenaire Les Échos Études indiques les tendances de marché pour 12 familles de produits sur la base de données communiquées par 17 enseignes de la distribution.

 

Globalement l'activité jardin en mars a chuté de plus de 50 % par rapport au même mois de 2019 en raison, bien sûr, de la fermeture totale ou partielle de la quasi-totalité des points de vente. C'est d'autant plus dommage que les conditions météorologiques étaient très favorables avec une bonne pluviométrie et des températures plutôt élevées.

 

Côté familles de produits, on relève une certaine homogénéité dans la baisse, même si les plants et semences (surtout potagers) ont mieux résisté. Cela montre bien la corrélation avec la situation exceptionnelle et inédite de la période et il n'est pas possible d'en déduire une tendance du marché. Les chiffres (impressionnants) sont purement conjoncturels. Les secteurs les plus impactés sont les plantes à massifs, les loisirs au jardin et la pépinière.

 

Concernant le cumul pour les trois premiers mois de l'année, toutes les familles de produits sont bien sûr dans le rouge, avec toutefois une meilleure résistance de la part des fleurs coupées et des végétaux d'intérieur.

Côté circuits de distribution, c'est bien sûr la GSA qui fléchit le moins, puisque les magasins ont pu renter ouverts, même si l'approvisionnement est resté difficile. Les jardineries sont les plus impactées, suivies par les GSB.

 

www.promojardin.com

 

En illustration : bien que prêts pour bien débuter la saison, les magasins jardin ont dû fermer au 17 mars pour respecter le confinement. ©photo : N. & P. Mioulane / NewsJardinTV – Jardimiou

Haut de page