Flash Infos

LE SAPIN DE NOËL TOUJOURS PLUS NATUREL

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Depuis une bonne dizaine d'années, le marché su sapin de Noël naturel progresse dans l'hexagone. Selon une récente étude de Kantar TNS réalisée pour FranceAgrimer et Val'hor, en 2017, 5,7 millions de foyers ont acheté 5,9 millions de sapins naturels représentant un chiffre d'affaires de 158,2 millions d'euros. 85 % des foyers ayant acheté un sapin ont fait le choix du naturel car l'artificiel est souvent composé de matériaux issus du pétrole et d'un mode de production polluant (teintures employées, émanations, déchets...).

Les producteurs, regroupés au sein de l'Association Française du Sapin de Noël Naturel (105 producteurs dans 46 départements en France), mettent en avant leur mode de culture au faible impact sur l'environnement. Ils insistent sur le fait que les sapins naturels sont bien issus d'une culture et non pas arrachés dans les forêts.

Côté espèces, le Nordmann (Abies nordmanniana) reste en tête des ventes, et poursuit sa progression. En 2017, il représentait 75,3 % des parts de marché en volume et 80 % des sommes dépensées (prix moyen 28,60 €). L'épicéa (Picea abies) maintient sa deuxième position. Il accuse une légère baisse de 0,6 % en volume (21,4 % en 2017, contre 22 % en 2016), avec un prix moyen de 20,40 €.

36 % des sapins naturels achetés (2,1 millions d'unités) mesurent plus de 1,50 m de haut, 48 % (2,8 millions d'unités) entre 1 m et 1,50 m et 16 % (0,9 million d'unités) font moins d'1 m de haut.

Les Français anticipent de plus en plus, puisque la moitié des sapins de Noël naturels sont achetés avant le 9 décembre ; 16 % entre le 10 et le 14 décembre ; 29 % du 15 au 20 décembre. Les achats tardifs, après le 20 décembre représentent seulement 5 % des achats.

La grande distribution (31 %) et les jardineries (22 %) sont les deux principaux lieux d'achat des sapins de Noël. Les GMS reculent de 2 % en 2017 au profit des jardineries (+3 %). Les producteurs représentent tout comme les magasins de décoration et d'aménagement de la maison, 10 % des achats. Trois acheteurs sur quatre déclarent recycler leur sapin en le déposant à un point de collecte, en assurant eux-mêmes sa transformation (compostage, bois de cheminée) ou en le replantant.

www.afsnn.fr

 

©photo : N. & P. Mioulane / NewsJardinTV – Jardimiou

Haut de page