Flash Infos

L’EXTÉRIEUR REDEVIENT UN ATOUT DANS L’IMMOBILIER

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

La crise sanitaire sans précédent que traverse le monde et le confinement imposé aux populations ont amené les Français à réfléchir sur leur mode de vie et leur vision de l'avenir. Au regard de ce contexte inédit, le Groupe Capelli, promoteur immobilier, en partenariat avec l'institut Poll&Roll, a souhaité après un mois de confinement prendre le pouls des Français sur l'impact de cette crise sur leur projet immobilier. Un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus a été interviewé en ligne par questionnaire auto-administré, du 10 au 14 avril 2020

 

Pour Christophe Capelli, Président du groupe : « Au-delà des impacts opérationnels et économiques ponctuels provoqués par le confinement, la crise actuelle va certainement modifier en profondeur et durablement les projets immobiliers des Français, avec de nouveaux critères d'achat prenant en compte les difficultés vécues durant cette période. Nous sommes convaincus que leurs choix se porteront sur un mix qui devra allier "habitat idéal" (calme, proche de la nature, etc.) et réalité budgétaire et organisationnelle (transports, écoles/universités, etc.). Si près de deux Français sur trois ne remettent pas en cause leur projet d'achat. En revanche, ils sont plus d'un sur deux à envisager de faire évoluer leur projet. »

 

Un français sur quatre souhaite un espace extérieur

Sans surprise, le confinement a eu une influence sur le bien-être des Français qui dépend de la manière dont ils partagent un même espace familial et sur le manque de vie en extérieur. Si pour 50 % d'entre eux, il n'est pas prévu pour l'heure de changer de logement, d'ores et déjà 20% l'envisagent fortement.

Ce changement est essentiellement motivé par la quête d'espace avec un Français sur trois qui exprime le désir d'avoir un logement plus grand et une personne sur quatre qui souhaite à présent disposer d'un espace extérieur (balcon, terrasse ou jardin).

 

Plus d'un français sur deux a fait évoluer son projet immobilier depuis la crise

La crise sanitaire impacte sur les projets immobiliers des Français. Si 45 % ne modifient pas leurs projets immobiliers, les motivations et les critères des 55 % restant ont réellement évolué avec la pandémie Covid-19. L'étude Capelli fait aussi apparaître que la crise sanitaire et économique crée une véritable inquiétude, un Français sur trois déclarant avoir moins confiance en l'avenir.

Le manque de visibilité à court terme pousse également les Français à être plus attentistes. Ainsi, 1/3 d'entre eux attendent de voir si les prix vont baisser avant de se positionner sur un achat immobilier.

 

Des critères d'achat qui ont évolué depuis le confinement

L'impossibilité de sortir de chez soi a fait naître chez les Français le désir d'avoir un extérieur afin de ne pas se sentir confinés et à l'étroit. Ainsi, pour 36 % des personnes interrogées, la possibilité de disposer d'espace extérieur est devenu l'un des critères les plus importants dans leur projet d'achat.

Dorénavant, un Français sur trois souhaite que son bien immobilier soit situé au calme et proche de la nature et logiquement, 17 % des Français estiment désormais que la proximité du logement avec le lieu de travail est moins importante pour l'acquisition d'un bien.

La réalité post-confinement évoluera sans doute, mais ces prises de conscience et ces décisions seront à prendre en compte avec une revalorisation certaine de la présence d'un jardin autour de la maison.

https://capelli-immobilier.fr/

©photo : N. & P. Mioulane / NewsJardinTV – Jardimiou

Haut de page