Flash Infos

PRÈS DE 57 milliards D’EUROS POUR L’E-COMMERCE EN France

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

 (Sources Fevad et LSA). Dans un communiqué en date du le 27 janvier dernier, la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a évalué à 56,8 Md € le poids des ventes en ligne en France en 2014. Le chiffre d'affaires de l'e-commerce affiche une progression de 11 % sur l'année. D'après la Fédération, il devrait franchir le cap des 60 Md € dès 2015. Cela devrait permettre à la France de conserver son rang de troisième marché e-commerce en Europe, après le Royaume-Uni et juste derrière l'Allemagne.

 

Aujourd'hui, le marché du e-commerce en France ne représente que 9 % du commerce de détail hors produits alimentaires, mais il croît 10 fois plus vite que le commerce traditionnel.

 

La Fevad a précisé que chaque année de nouveaux consommateurs utilisaient le web, mais surtout que l'on observait une augmentation de la fréquence des achats des internautes. La moyenne est de 20 transactions en ligne annuelles par consommateur, contre 18 il y a un an. En revanche, avec 81 €, le panier moyen baisse en 2014 de 0,4 % ; il avait atteint 92 € en 2010 et n'a cessé de s'effriter depuis.

 

Une forte poussée de l'internet mobile

En parallèle, la démocratisation des smartphones (90 % des e-acheteurs de 18 à 34 ans en sont équipés) et des tablettes favorise l'essor du m-commerce. Ainsi, l'indice ICM, qui mesure les ventes sur l'Internet mobile, a progressé de 60 % en 2014. On estime que 29 % des personnes équipées ont utilisé leur tablette pour effectuer des achats en 2014 (27 % en 2013) et 17 % leur smartphone (11 % l'an passé).

 

Toujours plus de sites marchands

À fin 2014, la Fevad a dénombré 157 300 sites marchands, soit 14 % de plus qu'un an plus tôt. Selon Marc Lolivier, délégué général de la Fédération, cela représente : « la création d'un site toutes les demi-heures ».

Fort logiquement, le nombre de transactions progresse de 15 % sur l'année, passant de 600 millions à 700 millions. Les internautes français effectuent donc près de deux millions de commandes chaque jour sur Internet.

Avec le développement du click and collect et des services de points de retrait, seules 46 % des commandes sur Internet sont aujourd'hui livrées à domicile, contre 54 % en magasin ou un drive.

Enfin, les ventes réalisées via les places de marché ont bondi de 53 % en 2014. Elles représentent désormais 21 % du volume d'affaires total, contre 15 % un an plus tôt. Cette année, Amazon est devenue la première place de marché devant eBay. Viennent ensuite Cdiscount, Le Bon Coin, PriceMinister et la Fnac.

Haut de page