Flash Infos

PRÈS DE DEUX FRANÇAIS SUR TROIS CULTIVENT DES LÉGUMES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Ce chiffre très significatif a été publié dans une étude de 2017 de BVA portant sur un échantillon représentatif de la population : https://staticswww.bva-group.com/wp-content/uploads/2017/09/PRESSE-REGIONALE-FONCIA-Observatoire-de-la-vie-quotidienne-Septembre-2017-Les-français-et-la-cuisine.pdf
63 % des personnes interrogées (61 % en 2016) répondent oui à la question : « ?Cultivez-vous chez vous des fruits, des légumes ou des herbes - du type menthe ou basilic -, que ce soit dans votre jardin, sur votre terrasse, votre balcon ou dans un jardin partagé ?). Le chiffre atteint 68 % cherz les 65 ans et plus et 67 % si l'on n'interroge que les femmes.
Cette « passion potagère » est confirmée par le panel consommateurs de 7 000 personnes qu'interroge régulièrement Kantar pour Val'hor et FranceAgrimer. Selon ces études, au cours de la saison 2018, 6,2 millions de ménages français (22 % des foyers) ont acheté au moins un plant potager (pommes de terre exclues). C'est une progression de 600 000 acheteurs par rapport à 2017 et de 400 000 comparé à 2016. Le CA réalisé en 2018 atteint 132,3 M€ (128,1 M€ en 2017 et 121,1 M€ en 2016).
En volume, l'estimation est de 173,2 millions de plants achetés en 2018 (godets, barquettes, pots). Le top 5 des espèces est Tomate (45 %), salade (12 %), courgette (7 %) aubergine (5 %) et poireau (4 %). Il évolue par rapport à 2017 avec une progression de la tomate (+ 2 points) et la disparition du poivron au profit du poireau, les autres légumes du podium restant stables. On notera aussi l'absence du haricot qui occupait la troisième place en 2016, l'aubergine étant alors absente.
Côté distribution, les jardineries et Lisas progressent en 2018 avec 45 % de parts de marché (43 % en 2017, mais 49 % en 2016), les producteurs continuent à s'affirmer à 24 % (23 % en 2017, 21 % en 2016), les marchés, foires et grande distribution ayant : montré un certain effritement en 2018.
Le marché s'est fait à 45 % sur le mois de mai comme en 2017 (en juin en 2016), les variations météorologiques ayant un impact assez marqué sur les autres mois.

Si l'on s'intéresse maintenant aux semences potagères, on constate, toujours avec le panel Kantar pour Val'hor et FranceAgrimer, une année étonnante en 2018, avec un nombre de sachets en baisse (18 millions, soit -7 % par rapport à 2017), mais une nette progression de la dépense à 48,3 M€ (+ 6 % par rapport à 2017). La tendance s'affiche en baisse sensible, puisqu'on ne retrouve :même pas les niveaux de 2016 qui étaient en forte baisse (-14 % en volume et -13 % en valeur comparé à 2015). Le nombre d'acheteurs reste stable à 3,5 millions, soit 1C2 % des foyers français.
Les espèces les plus achetées en graines restent les mêmes d'une année sur l'autre : Haricot (26 %), carotte (10 %), salade (9 %), radis (9 %) tomate (7 %) avec des parts assez stables d'une année sur l'autre.
La part des jardineries et lisas a progressé de 2 points en 2018, à 49 %, les mois de mars à juin assurant les deux tiers des ventes des semences potagères.
https://www.valhor.fr/etudes-statistiques/etudes-de-marche-et-dopinion/infographies-fruitiers-et-plantes-potageres/

Haut de page