Flash Infos

ENGAGEMENT EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITÉ

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Pour enrayer la dégradation de la biodiversité, les 1 400 participants des neuvièmes Assises nationales de la biodiversité ont lancé jeudi 20 juin dernier à Massy (91) un « appel » pour un engagement collectif et massif en faveur de la protection et de la restauration des écosystèmes. Face aux menaces toujours plus fortes qui pèsent sur la biodiversité avec un million d'espèces en phase d'extinction dans le monde, l'ensemble des participants des Assises a lancé un appel à la mobilisation pour la reconquête de la biodiversité en France et dans le monde.
« L'appel de Massy » souhaite attirer l'attention de l'ensemble des parties prenantes sur les pressions les plus prégnantes relevées par le rapport de l'IPBES (plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) et à l'origine de la sixième extinction de masse : le changement d'usage des sols dont l'artificialisation, l'exploitation industrielle des terres agricoles et la surexploitation des ressources, en particulier la surpêche.
Les efforts déjà engagés pour protéger espaces et espèces n'ont malheureusement pas suffi à enrayer l'appauvrissement de la biodiversité. La solution est à rechercher dans une transformation profonde de nos modèles de sociétés.
La biodiversité mérite d'être protégée pour elle-même et parce qu'elle sous-tend tout ce qui contribue à la vie humaine : nourriture, eau, santé, régulation climatique, cadre de vie, spiritualité… » précisent les contributeurs.

Des thèmes prioritaires appelant à une mobilisation collective
Cet appel pointe les objectifs qui doivent faire l'objet d'un engagement collectif et massif des acteurs français :
• Atteindre la sobriété dans l'usage des ressources, en favorisant la mutation des modèles économiques et financiers, ainsi que celle des modes de production et de consommation, en particulier alimentaire, au bénéfice de la préservation de la biodiversité ;
• Préserver et restaurer l'état et la fonctionnalité des écosystèmes et des espèces, étendre les surfaces en libre évolution et les aires protégées marines et terrestres en s'assurant de leur bonne gestion ;
• Recourir aux solutions fondées sur la nature dans la mise en œuvre des politiques publiques, actions collectives, initiatives privées ;
• Réduire significativement les impacts négatifs des activités humaines sur la biodiversité, rendre opérationnel rapidement l'objectif de zéro artificialisation des terres et réduire significativement toutes les pollutions (chimiques, physiques, lumineuses, sonores) ;
• Garantir la cohérence effective entre les politiques publiques, à toutes les échelles géographiques.

Face à la situation, une mobilisation générale de l'ensemble de la société civile à la hauteur de ces enjeux doit émerger, dans la perspective de préparer et soutenir de manière très ambitieuse la nouvelle Stratégie nationale de la biodiversité qui sera élaborée en 2021. Un maximum d'entreprises, de territoires et de partenaires sont ainsi appelés à rallier l'initiative : « Engagés pour la nature » afin de développer des projets cohérents, efficaces, et inscrits sur le long terme dans une logique de progrès.

Pour répondre à cette ambition, les différents acteurs présents aux Assises s'engagent à s'investir dans les dispositifs d'engagement et de veiller à intégrer la biodiversité dans tous leurs domaines d'intervention.
Et les contributeurs de préciser : « Nous attirons l'attention sur la responsabilité majeure de la France en Métropole comme dans les Outre-mer, qui concentrent la très grande majorité de la biodiversité nationale, pour réussir cette reconquête à l'échelle mondiale. Nous nous engageons à porter activement ce message, et souhaitons que tous le portent à la hauteur de leurs responsabilités et capacités, auprès de toutes les instances et échéances à venir tant aux échelles internationale, européenne ou nationale que régionale et locale. Nous nous mobiliserons pleinement pour les échéances d'ici 2020, dont le congrès mondial de la nature de l'UICN en France, et au-delà, pour reconquérir la biodiversité, car c'est sur cette reconquête que se jouera notre avenir et celui des générations futures ».
https://www.idealconnaissances.com/assises-biodiversite/?utm_source=OxiMailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=BIODIV9_CP5_AppeldeMassy

Haut de page