Flash Infos

UNE PUNAISE INVASIVE POUR LA LUTTE BIOLOGIQUE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

L'INPN (Inventaire national du Patrimoine naturel) vient de publier une information sur une punaise invasive qui a été observée pour la première fois en France, à Grimaud dans le Var, en février et en juillet de cette année. Il s'agit de Zelus renardii, une espèce prédatrice qui est en train d'envahir le monde depuis son aire d'origine : le sud de l'Amérique du Nord du Nord et l'Amérique du Sud. Il faut savoir que les Hémiptères et particulièrement les punaises (Hétéroptères) sont des insectes aux capacités invasives importantes qui profitent des activités humaines pour se propager.
Zelus renardii vit dans la végétation basse et arbustive. C'est une espèce très vorace qui se nourrit de petits insectes et particulièrement d'autres Hémiptères (notamment d'autres punaises, mais aussi de cochenilles et de pucerons).
Zelus renardii pourrait présenter un intérêt agronomique par son impact potentiel sur les populations d'Hémiptères prédateurs. En Italie, elle a été étudiée comme candidat potentiel contre les vecteurs de la bactérie pathogène de plantes Xylella fastidiosa propagée principalement par les Hémiptères Cercopidae, Aphrophoridae et Cicadellidae.
Cette nouvelle punaise semble profiter, comme d'autres espèces invasives, des modifications anthropiques et climatiques dans les départements du sud de la France. Les deux individus femelles observés dans le Var ne prouvent pas l'installation de l'espèce, mais elle semble probable (en expansion depuis l'Italie proche où elle est présente depuis 2013 de même qu'en Grèce depuis 2011). Zelus renardii semble être un potentiel candidat pour la lutte biologique contre les Hémiptères ravageurs des cultures. C'est en effet un prédateur entomophage efficace avec un large spectre de proies.
https://inpn.mnhn.fr/actualites/sommaire-actualites

Haut de page