Flash Infos

ALERTE AUX TIQUES !

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

La société MSD Santé Animale s'investit aux côtés des professionnels de santé humaine et animale pour informer et sensibiliser sur les risques liés aux tiques. Le réchauffement climatique, les échanges intercontinentaux, l'évolution des phénomènes de résistances chez la tique sont les principaux facteurs explicatifs de l'expansion de cet acarien sur nos territoires.

Pour faire face à de nouveaux risques, de nombreux acteurs et institutions se mobilisent pour améliorer la prévention et faire avancer la recherche (experts vétérinaires, INRA, laboratoires pharmaceutiques). Les avancées scientifiques alertent sur les risques souvent peu connus du grand public.

Parmi les arthropodes, les tiques sont les vecteurs les plus courants des maladies humaines et animales en Europe. L'espèce Ixodes ricinus peut transmettre divers bactéries, virus et parasites. Les tiques peuvent également être co-infectées par plusieurs agents pathogènes, avec une forte probabilité de co-transmission aux humains ou aux animaux.

En France, la maladie transmise à l'homme par les tiques la plus fréquente et la plus crainte est la maladie de Lyme (ou borréliose de Lyme) : plus de 33 000 cas par an sont recensés ce qui constitue un enjeu de santé publique.

La durée d'attachement de la tique lors de la morsure est essentielle dans la transmission de la maladie. Chez l'homme, on considère que si elle n'excède pas 12 h, la probabilité de transmission de la borréliose de Lyme est faible.

Les chiens peuvent être attaqués par des tiques presque toute l'année, même lorsqu'il fait froid. Les animaux domestiques touchés par les tiques peuvent être sujets à des réactions inflammatoires (nodules) sur le lieu de morsure. Mais surtout, en se nourrissant sur l'animal, ces acariens peuvent lui transmettre de nombreux agents pathogènes responsables de maladies généralement graves, et parfois mortelles. Le diagnostic est d'autant plus compliqué pour le vétérinaire que la tique possède la particularité de pouvoir transmettre plusieurs maladies à la fois. Tout propriétaire de chien en France connaît par exemple la piroplasmose, qui est mortelle si un traitement n'est pas réalisé en urgence par le vétérinaire.

 

Il est donc recommandé de traiter l'animal de compagnie, tout au long de l'année contre les tiques. Les produits antiparasitaires, appliqués ou administrés à la bonne fréquence, permettent de tuer la tique avant qu'elle n'ait le temps de transmettre les agents infectieux. De nombreux traitements sont disponibles et diffèrent en fonction de leur durée d'action (de quelques jours à quelques mois) et du mode d'administration (pipette, comprimé, collier, spray…).

 Le choix de la protection anti-tique adaptée dépend de l'âge du chien, de son mode de vie (urbain, rural.), de ses habitudes (baignade, chasse…) et de son statut (gestation, allaitement)…

 Il est important de pouvoir lutter rapidement contre la tique qui peut prendre la forme d'une boule foncée si elle est déjà gorgée de sang. Or, c'est lorsqu'elle se nourrit qu'il y a risque de transmission. Contrairement au chien, les humains ne disposent pas de traitement préventif contre les maladies transmises par les tiques. Adopter les gestes simples de prévention est l'unique moyen de s'en protéger…

Lors d'une promenade en forêt ou en travaillant dans le jardin, il est conseillé de se couvrir les bras et les jambes, porter des vêtements longs,  rentrer le bas du pantalon dans les chaussettes ou dans les bottes, et idéalement porter un chapeau.

www.lasantedemonchien.fr

Haut de page