Flash Infos

APPEL AU MÉCÉNAT POUR DEUX JARDINS DE L’ESSONNE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine, la Fondation Essonne Mécénat, récemment créée par le Département sous l'égide de la Fondation du patrimoine, a lancé une grande collecte de fonds pour restaurer deux joyaux culturels et environnementaux en Essonne. L'objectif : redonner leur splendeur d'antan aux jardins essonniens et enrichir l'offre culturelle de demain.

Parrainée par Stéphane Bern (qui vient de se faire confier par l'Élysée, une mission bénévole de six mois pour trouver des idées de financement du patrimoine français), la fondation Essonne Mécénat a pour vocation de trouver des partenaires susceptibles d'aider le Département à sauvegarder son patrimoine public, à savoir les domaines départementaux de Méréville, de Chamarande et la maison-atelier Foujita à Villiers-le-Bâcle.

Le domaine de Chamarande, classé au titre des Monuments Historiques, est le plus grand jardin public de l'Essonne. Labellisé « Jardin remarquable », il comprend notamment un jeu de l'oie grandeur nature qui doit être restauré. Frédéric Sichet, paysagiste et historien des jardins, a imaginé pour le Département un projet, contemporain et respectueux de l'histoire qui inclut l'installation de soixante-trois cases gravées aux noms des futurs donateurs !

Classé monument historique à la fin des années 1970, le Domaine de Méréville est l'un des exemples les plus remarquables des jardins pittoresques, ou anglo-chinois, créés à la fin du xviiie siècle. Dessiné par les plus grands architectes paysagistes (dont Hubert Robert), le parc est composé de scènes paysagères peuplées de fabriques, lacs, cours d'eaux, grottes et enrochements artificiels. Afin d'ouvrir davantage le domaine aux visiteurs dès 2018, il est nécessaire de restaurer certaines fabriques, notamment le Pont aux Boules d'Or. Implanté près

de l'Île du Grand Lac, et à l'origine en bois, ce pont fut conçu dans le goût chinois entre 1784 et 1786 par François Joseph Bélanger (1744-1818). La passerelle en bois a été remplacée au début xixe par l'actuelle passerelle métallique. Aujourd'hui, l'ouvrage n'est plus sécurisé et nécessite une complète réhabilitation. Les dons peuvent se faire en ligne sur le site de la Fondation du patrimoine. Ils bénéficient du régime fiscal incitatif en vigueur. Plus d'informations sur www.essonne-mecenat.org

 

En illustration : le pont au Boules d'or du domaine de Méréville

Haut de page