Flash Infos

DES VILLES VERTES ET SANS CONTRAINTES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

C'est le souhait que manifestent une grande majorité des Français interrogés récemment par le site ManoMano.fr, place de marché communautaire de bricoleurs, sur le développement des villes vertes. L'enquête YouGov réalisée à la mi-mars auprès d'un échantillon de 1006 personnes représentatif de la population nationale française âgée de 18 ans et plus, a été complétée par un sondage effectué en ligne via Facebook sur plus de 13 000 personnes. Les résultats du sondage ont été croisés en tenant compte des critères de lieu d'habitation des répondants en zone urbaine ou en zone rurale.

Jardins partagés, électricité verte des espaces et bâtiments publics, transports 100 % électrique, applications smartphones et bornes citoyennes interactives dédiées aux espaces verts... tous ces projets sont censés transformer nos villes polluées en « smart cities », écologiques et intelligentes.

L'étude met en évidence que la grande majorité des Français est en phase avec les différents projets proposés afin de rendre nos villes plus agréables et avec les problématiques écologiques. Seuls 19 % ne souhaitent voir mises en place aucune des initiatives dédiées à la ville verte. Les projets les plus plébiscités sont : « l'augmentation des espaces verts » (45%) ; « plus d'espaces dédiés au recyclage des déchets et au compostage » (35 %) ; « plus d'espaces de jardinage » (34 %). « Les espaces de jardinage communautaires et d'initiatives citoyennes » plaisent également (30%) ainsi que « la généralisation des éco-quartiers » (29 %). Enfin, « les mouvements de jardiniers urbains » (20 %) ou «  les actions de guerrilla-gardening » (14 %) viennent compléter les initiatives dédiées à la ville verte souhaitées par les Français.

L'enthousiasme pour les initiatives vertes baisse fortement lorsqu'il s'agit de s'impliquer dans leur mise en place. Toutefois, 60 % des femmes et 59 % des hommes affirment accepter de participer activement à l'une des initiatives énumérées. Leur engagement est plus fort pour « la création d'espaces verts et de zones naturelles » (24 %), « l'utilisation des espaces dédiés au recyclage des déchets et au compostage »  (19 %) et au « jardinage des espaces communautaires » (17 %). Point intéressant : 71 % des personnes interrogées sont prêtes à jardinier si elles sont aidées et encadrées afin de cultiver elles-mêmes leurs fruits et légumes.

Au final, les Français se sentent bien là où ils vivent. 67% des personnes interrogées vivant déjà à la campagne déclarent vouloir y rester. De leur côté, 76% des urbains préfèrent la ville, notamment pour l'accès aux infrastructures.

Tous les détails de l'enquête sur : www.manomano.fr

Haut de page