Flash Infos

INDICE DE RÉPARABILITÉ POUR LES TONDEUSES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Parmi les cinq familles de produit qui doivent officiellement, depuis le 1er janvier 2021, indiquer leur « degré de réparabilité » en accord avec la loi sur l'économie circulaire adoptée en février 2020, figurent les tondeuses à gazons (avec les lave-linge, ordinateurs, smartphones, téléviseurs). La notion de réparation d'un produit est déterminée selon cinq critères : disponibilité de la documentation technique, disponibilité des pièces détachées (à partir du 1er  janvier aussi, le délai de mise à disposition des pièces détachées par le fabricant au vendeur ou au réparateur sera de quinze jours ouvrables précise le texte de loi), prix des pièces détachées, facilité de démontage des produits et type de produit. Les notes sont attribuées par le fabricant et la DGCCRF contrôlera l'effectivité et de la sincérité de l'affichage.

L'indice matérialisé par un logo orné d'une clé et d'un écrou, sera une note, de 1 à 10, identifiée par une couleur, du rouge vif au vert foncé. Si la date du 1er janvier 2021 a été fixée pour appliquer cette nouvelle loi, un délai de tolérance sera appliqué. Tout manquement peut se traduire par une amende de 3 000 € pour une personne physique et de 15 000 € pour une personne morale. Le logo doit être appliqué sur le produit qu'il soit vendu en magasin ou en ligne. Dans un premier temps, les autorités ont décidé de privilégier la pédagogie en espérant arriver à un taux de réparation de 60 % d'ici à cinq ans.

Cet indice, qui complexifie encore le travail des fabricants, est totalement nouveau, la France étant le seul pays en Europe à l'avoir mis en place. Mais ce n'est qu'une étape  puisque la loi précise que le   janvier 2024, un indice de durabilité obligatoire viendra compléter ou remplacer l'indice de réparabilité.

 

©photo : N. & P. Mioulane / NewsJardinTV - Jardimiou

Haut de page