Flash Infos

LA FRANCE, LEADER MONDIAL DES SEMENCES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Les semences potagères françaises connaissent un succès grandissant à l'exportation. ©www.map-photos ; com – N. & P. Mioulane

Bien que les importations aient bondi de 17 % (685 M€) sur la saison 2013-2014, les exportations françaises de semences et plants se sont maintenues à leur plus haut niveau (1,418 Md€). La balance commerciale reste néanmoins positive et à un niveau élevé (733 m€), mais le solde recule toutefois de 12 %. La France reste le leader mondial des exportations de semences de grandes cultures, avec des entreprises, en majorité des PME et des coopératives, qui opèrent sur 150 pays à travers le monde.

 

Les raisons d'un petit coup de mou

Au cours de la saison qui vient de s'achever, la filière semencière a accusé le coup de trois années de croissance exceptionnelle des exportations (+ 16 % en moyenne). Résultat : les stocks en semences de maïs et oléagineuses, les premier et troisième postes à l'export, se sont amoindris. Afin de reconstituer leurs stocks, les opérateurs français ont fait appel à leurs partenaires étrangers, tout en augmentant considérablement leurs productions, pour faire face à la demande française et internationale.

À cette situation, s'ajoutent des tensions géopolitiques sur les principaux marchés de la France, qui ont impacté à la baisse les volumes exportés, notamment à l'Est de l'Europe, mais aussi sur l'Afrique et le Moyen-Orient.

En dépit de ce ralentissement, la part des semences et plants dans le solde de la balance commerciale du commerce extérieur français des produits agricoles, sylvicoles et piscicoles, progresse sensiblement de 17 % à 24 %, en raison d'une diminution sensible des exportations de céréales en volume et en valeur (-62 m€).

 

Les semences potagères ont le vent en poupe

Si le maïs reste la première espèce exportée avec 171 709 tonnes (583 m€), soit 51 % du solde de la balance commerciale, les exportations se maintiennent à un bon niveau grâce aux potagères (hors légumes secs) qui dégagent un excédent record de 214 m€ dû à un total exporté jamais égalé de 338 m€.

Dans une moindre mesure, les plants de pomme de terre participent aux bons résultats, avec de nouveaux records réalisés à l'export (63 m€) et par le solde de la balance commerciale (45 m€), en hausse de 13 %.

63 % des exportations françaises de semences potagères se concentrent sur le marché européen. Elles progressent plus particulièrement vers les Pays-Bas et l'Espagne. Sur les pays tiers, elles gagnent 48 % sur les USA, 35 % sur le Brésil et 36 % sur l'Australie.

www.gnis.fr

Haut de page