Flash Infos

LA TRADITION DU SAPIN DE NOËL FAIT DE LA RÉSISTANCE

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Alors que la plupart des symboles historiques et culturels résistent mal à la remise en cause quasi systématique de notre mode de vie par les nouvelles générations, le sapin de Noël tire bien son épingle du jeu et c'est tant mieux. L'interprofession Val'Hor et l'association française du sapin de Noël ont tout récemment publié les chiffres de la saison 2014 basés sur une étude réalisée à partir d'un panel TNS Sofres de 6 000 personnes.

5,7 millions de sapins de Noël naturels ont été vendus en 2014 contre 5,6 millions en 2013, ce qui représente un CA de 147,6 m€ (141,4 m€ en 2013). Le prix moyen d'un sapin s'affiche à 26 €. Les sapins naturels représentent 84,9 % du marché global, 90 % étant coupés et 10 % vendus en mottes.

Le sapin de Nordmann (Abies nordmanniana) génère 80,2 % de la valeur du marché, sa part en volume (72,5 %) ayant encore progressé (+4,4 %). L'épicéa (Picea abies) conserve la deuxième place avec 23,7 %, mais il abandonne quatre points. Il est à noter qu'il y a 10 ans la part de marché du Nordmann était de « seulement » 54,9 %. Inversement, celle de l'épicéa atteignait 42,4 %.

www.afsnn.fr

 

En illustration : Sapin de Noël « Nordmann ». ©www.map-photos.com – Friedrich Strauss

Haut de page