Flash Infos

LE BILAN 2016 DU COMMERCE SPÉCIALISÉ

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Lors de sa conférence de presse du 12 janvier dernier, la fédération du Commerce spécialisé, Procos, a présenté les grands chiffres de l'activité de l'année écoulée.

Petit rappel de conjoncture (source Insee) : on observe une croissance faible en France (+ 1,3 %), une légère hausse de la consommation (+ 1,6 %), une petite progression du commerce de détail, à surface non comparable (1,1 %) et une augmentation significative des achats sur Internet (+ 7 %).

Côté commerce spécialisé, l'année 2016 s'est avérée particulièrement difficile pour les grands magasins (- 10,1 %) ; pour l'équipement de la personne en général, dont la chaussure (- 4 %) et l'horlogerie-bijouterie (- 4,8 %). D'autres secteurs se sont mieux portés, notamment l'alimentaire en magasins spécialisés (+ 6,8 %), articles de sport (+ 3,6 %) ; le meuble (+ 3 %), les biens culturels et de loisir (+ 2,1 %) ; la parfumerie – beauté (+ 1,9 %) par exemple.

Côté implantation de magasins, le nombre de dossiers déposés a nettement augmenté à 2,28 Mm2 (1,79 Mm2 en 2015). Les dossiers autorisés ont été globalement plus nombreux à 1,62 Mm2 (1,33 Mm2 en 2015). En revanche, le taux d'autorisation est passé de 76 à 73 %. En revanche, l'évolution de la surface en stock des projets d'immobilier de commerce n'a pas bougé d'une année sur l'autre. À long terme, le marché de l'immobilier commercial devrait connaître un ralentissement de son développement car il est mature. Le développement continue de se faire en périphérie urbaine, à travers des « retail-parks » et des rénovations/extensions de l'existant.

Notez que, Michel Pazoumian, le délégué général de la fédération Procos (depuis 37 ans) sera remplacé, pour cause de départ à la retraite, au 31 janvier par Emmanuel Le Roch (ex-directeur immobilier de Darty).

 

En illustration : l'avenir est aux « retail-parks » éco-conçus. ©M&M

Haut de page