Flash Infos

LE JARDIN URBAIN DE DEMAIN

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

Instigateur du prix « Botany for Change », l'Institut Klorane a invité cette année les étudiants en botanique, horticulture, architecture et paysage, à devenir des « éclaireurs du changement par la botanique », en travaillant sur une thématique d'avenir : À quoi ressemblera le jardin de ce monde en constante évolution, où nos villes grandissent et le végétal disparaît peu à peu ?

Concevoir un jardin qui saura répondre aux futurs modes de vie tout en s'adaptant aux changements climatiques, un jardin capable de redonner à la nature sa place au cœur de notre quotidien était le défi qu'ont relevé des groupes d'étudiants à travers la France en proposant des projets très variés.

Un jury d'experts et de passionnés  réuni le 29 mars dernier, a sélectionné les quatre dossiers les plus novateurs, esthétiques et visionnaires. Ce sont les lauréats du prix « Botany for Change 2016.

À en croire les quatre groupes d'étudiants lauréats de cette première édition, le jardin urbain de demain sera résolument botanique, écologique, pratique voire même connecté.

Les lauréats sont les projets suivants :

         • « À Toits Ouverts » : de Charles Moreau, Pauline Houlon et Sophie Kling, étudiants en Master 1 Paysage à l'Agrocampus Ouest Angers. Pour eux, le jardin urbain de demain investira les toits, espaces au fort potentiel de végétalisation, pour rendre accessibles aux habitants tous les bienfaits de la flore menacée.

         • « Îlot de Verdeur » : de Mathilde Baranez, Tangui Martin, Vincent Prevost, Maxime Renaud, étudiants en 1re année de BTS aménagement paysager à l'École du Breuil (Paris). Ils réunissent des plantes (médicinales, aromatiques, condimentaires) aux vertus thérapeutiques ou méconnues pour faire évoluer les mentalités quant au désherbage systématique des espaces publics. C'est un jardin sans arrosage qui fait la part belle à l'ethnobotanique pour faire redécouvrir des plantes tombées dans l'oubli.

         • « Le Petit Agent Vert » : de Jean-Alfredo Albert et William Brindel, étudiants en 1re année de BTS aménagement paysager à l'ENSP Versailles. Ils ont fait preuve d'une approche atypique : laisser vivre la nature sans structure, dans un “fouillis” esthétique où la flore reprend ses droits en toute liberté. Pas de forme dessinée, pas de rigueur, comme la plante le ferait d'elle même, car elle pousse où la graine se dépose.

         • « La Lisière Thérapeutique » : de Clémentine Cazaentre et Andréa Cloche, étudiantes en 4e année architecture du paysage DPLG à l'ENSP Versailles. Elles ont cherché à redonner une place centrale à la forêt dans le paysage urbain, pour mettre en avant son rôle prépondérant dans la lutte contre le changement climatique et la régulation de la température.

Ces quatre créations végétales seront présentées sous la forme d'un « puzzle Beautanique », Place de l'Hôtel de Ville à Paris, du 20 au 22 mai prochains. Il s'agira d'une œuvre urbaine collective et interactive, que les Parisiens pourront visiter librement.

www.institut-klorane.org

 

En illustration : le projet « Îlot de Verdeur ».

Haut de page