Flash Infos

LE TALON D’ACHILLE DES PLANTES PARASITES

Facebook Twitter LinkedIn
Imprimer

D'après une étude parue dans la célèbre revue Science, les plantes seraient capables d'échanger des informations génétiques dans le cadre d'une relation de parasitisme. Cette découverte pourrait, à terme, permettre de mieux lutter contre ces végétaux nuisibles.

La cuscute (Cuscuta spp.) est une plante parasite de la famille des Convolvulacées, dont la tige s'enroule autour de son hôte : pomme de terre, tomate, Cucurbitacées, vigne, dahlia, bignone, lierre, chrysanthème… jusqu'à la recouvrir quasi totalement. Pour se nourrir, la cuscute introduit dans les tissus de son hôte une sorte de suçoir, l'haustorium, qui pompe la sève. Une équipe de chercheurs de l'université américaine Virginia Tech, dirigée par Jim Westwood, a travaillé sur des plants d'Arabidopsis thaliana et de tomates parasités par Cuscuta pentagona.

Les scientifiques se sont intéressés de près aux ARN messagers (ARNm), ces molécules transcrites à partir de l'ADN d'un gène et qui portent les informations nécessaires à la fabrication des protéines. Ils ont réussi à montrer que, pendant l'action de parasitisme de la cuscute sur ses hôtes, des milliers de molécules d'ARNm sont échangées entre les deux espèces végétales.

Il s'agit de la découverte d'un nouveau moyen de communication entre plantes qui partagent une grande variété d'informations. Que se disent-elles l'une à l'autre ? Une hypothèse avance que cet échange permettrait aux plantes parasites de « dicter un comportement » à leurs proies, dans le but de réduire leurs défenses. On peut aussi considérer que ce mécanisme facilite un transfert horizontal de gènes entre espèces différentes.

Ces travaux pourraient trouver des applications pratiques pour lutter contre les plantes parasites qui réduisent les rendements des cultures car l'un de ces ARN messagers pourrait bien s'avérer être le talon d'Achille des parasites. Sans sa présence, elles deviendraient beaucoup moins efficaces.

En illustration : Cuscuta pentagona.

Haut de page